LA LETTRE D'A.I.
Bulletin d'information du groupe 248

N° 216 - Février 2007

        SOMMAIRE

I Le Groupe 248
II - Les actions des sous-groupes

I- GROUPE 248   

  • CR du spectacle de l’ADACE

La salle était pleine : environ 400 personnes, qui ont paru beaucoup apprécier le spectacle. Le bilan financier n’est pas définitif. Les recettes proviennent de la vente des billets et des boissons à la buvette, d’où il faudra déduire les frais de fourniture du repas.

On propose de faire un cadeau à la troupe de l’ADACE

L’ADACE offre de se produire à nouveau pour AI. Il faut tenir compte du fait que la disposition de l’Espace Paul Jargot n’est accordé gratuitement aux associations qu’une fois l’an, à titre exceptionnel, mais d’autres salles sont possibles. Pourquoi ne pas refaire l’an prochain une manifestation de moindre envergure, afin de fidéliser nos sympathisants ?

  • Intergroupes

* Violences faites aux femmes : Table ronde le 8 mars à 18 h. Maison des Associations de Grenoble, avec la participation des personnels de la gendarmerie, de la police, de la justice, de la préfecture et du Conseil général. Cette rencontre n’est pas destinée au grand public, mais aux représentants des associations.

Questions abordées : les violences faites aux femmes en France, une affaire d’Etat. Quelle est la situation en Isère ? Comment la loi est-elle appliquée ? Quelles sont les perspectives et les améliorations à apporter ?

  • L’opération sur les prisons préparée par l’Antenne Jeunes avec Genepi et l’Observatoire des prisons les 24 et 25 janvier a fait l’objet d’un reportage par FR3
  • Rappel de l’importance de l’exposition "Rester Libres " au Musée Dauphinois
  • France propose de travailler avec un petit groupe pour améliorer les supports de communication qui pourraient être utilisés sur les stands. Marie-Claire Borrel se charge du pilotage de l’opération.
  • Discussion sur le financement d’AI par les entreprises. La masse des documents fournis à l’heure actuelle par le Secrétariat national exige une synthèse, qui devrait être fournie dans la période à venir.

Les membres individuels seront contactés et se prononceront aussi

II- ACTIONS DES SOUS-GROUPES

  • Violences à l’encontre des femmes
  • « 16 jours d’action » . On peut continuer à agir et faire agir sur la question de l’aide apportée aux femmes victimes de violences en utilisant les 16 actions diffusées par Internet http://web.amnesty.org/actforwomen/index-fra jusqu’à fin février, mais il est demandé de mettre l’accent sur les actions concernant les pays qui sont prioritaires pour la section française, c’est-à-dire la Russie, la

Turquie et les Etats-Unis.

  • Odile, Jeanine et Mino sont intervenues à la Bibliothèque du Touvet. Prochaine intervention prévue à la Bibliothèque de Crolles le 9 mars à 18h30 à l’occasion de l’exposition qui s’y tiendra du 5 au 27 mars.
  • Turquie : Des centres d’accueil pas des cimetières !

Les violences constatées en Turquie (mariages forcés, prostitutions, crimes d’honneur et violences domestiques), ont amené AI à faire campagne pour que ces victimes trouvent un refuge dans des centres d’accueil et qu’elles puissent être aidées, soutenues et orientées dans leurs démarches.

A la suite du vote de la loi N° 5272 du 24 décembre 2004, qui stipule que toutes les Municipalités de plus de 50.000 habitants devaient ouvrir un centre d’accueil pour protéger les femmes victimes de violence domestique, 16 centres ont été ouverts. Le gouvernement turc doit fournir sans délai les fonds et le soutien permettant d’ouvrir de nouveaux centres capables d’aider les femmes qui fuient la violence domestique. C’est pour cette raison que les groupes Turquie vont agir pour renforcer l’action des 16 jours de janvier à mars 2007 en direction de Madame la Ministre d’Etat turque chargée de la condition féminine auprès du Premier Ministre.

  • Un film concernant les assassinats et disparitions de femmes dans la région de Ciudad Juarez au Mexique va sortir en France le 25 avril. Il s’intitule « Les oubliées » (Bordertown), avec Jennifer Lopez et Antonio Banderas. Il est soutenu par Amnesty. Cette question fait partie des préoccupations d’AI depuis plusieurs années et des actions ont déjà été proposées aux groupes dans le cadre de la campagne sur les violences à l’encontre des femmes. Un document permettant aux groupes qui le peuvent d’organiser des activités à l’occasion de la diffusion du film dans leurs villes (on n’en connaît pas encore la liste) est en préparation . Il sera disponible en mars 07.

2-Campagne Armes, un marché hors contrôle !

  • Action du mois : Faire du « Code de conduite de l’Union européenne en matière d’exportation d’armements » une position commune

. Après avoir officiellement annoncé la révision de ce code en 2003, les Etats membres de l’Union européenne ont arrêté en 2005 un projet de position commune. Mais ce projet n’est toujours pas adopté du fait de la France, qui conditionne cette adoption à la levée de l’embargo sur les armes dont la Chine fait actuellement l’objet. Cette position est d’autant plus préoccupante qu’Amnesty a récemment montré que des armes chinoises ont contribué à entretenir certains conflits, une violence criminelle et des violations graves des droits humains dans certains pays comme le Soudan. AI recommande donc aux gouvernements de l’UE le maintien de l’embargo sur les armes à destination de la Chine tant que Pékin permettra que des armes soient exportées vers des pays dont les forces armées commettent de graves violations des droits humains, et demande au gouvernement français de revenir sur sa position et de favoriser l’adoption d’une position commune concernant le Code de conduite de l’Union européenne

Dans ce but, il est souhaitable que le plus grand nombre possible de lettres, dont un modèle a été envoyé par mail, soient envoyées auPrésident de la République.

  • Le 31 janvier, le nouveau film du réalisateur Edward Zwick - Blood Diamond (Les Diamants de sang) - sera à l’affiche avec dans les rôles principaux Leonardo DiCaprio, Jennifer Connelly et Djimon Hounsou. Le film montre de quelle façon le trafic de diamants bruts a financé la guerre civile en Sierra Leone dans les années 1990. Ces diamants qui financent les conflits sont appelés «diamants de sang» ou encore «diamants de la guerre».

Amnesty International soutient ce film qui fait écho à ses préoccupations et a obtenu du distributeur la possibilité d’organiser un certain nombre de débats lors d’avant-premières du film qui ont eu lieu le vendredi 26 janvier : à Lille, Marseille, Lyon, Bordeaux et Toulouse. En dehors de ces avant-premières où 50 places sont réservées à Amnesty International, les groupes ne pourront organiser de débats que si l'exploitant du cinéma avec lequel ils travaillent habituellement les y invite. Dans le cadre de ces débats, il s’agira de communiquer sur la problématique des "diamants du sang" et celle du renforcement du Processus de Kimberley qui a été créé pour lutter contre le trafic de ces diamants. Une action militante, dénommée "Questionnaire : Vous cherchez le diamant parfait ?" (S07MA003), est également prévue invitant les consommateurs-(trices) à interroger leur joaillier bijoutier sur la provenance de leurs pierres. L’action qui est pilotée par la Commission entreprises est relayée par les groupes relais de la Commission armes et de la Commission enfants ainsi que la région Afrique au travers des relais WARAN. Un kit d'intervention pour la tenue de débats (Bloodkit – SF 07 ENT02) est disponible à la demande .

3 - Campagne « Non à la torture et aux mauvais traitements dans le cadre de la guerre contre le terrorisme »

  • Action "Fermez Guantanamo maintenant !"

Plus de 300 militants d'Amnesty se sont rassemblés à Paris le 6 janvier pour demander la fermeture de Guantanamo. Les militants ont formé le chiffre 420 pour symboliser le nombre de personnes encore détenus à Guantanamo Bay. Cet évènement a eu un très grand retentissement . Il a fait partie d'un ensemble d'actions menées au niveau mondial par de très nombreuses sections d'Amnesty, des USA à l'Islande, en passant par la Tunisie ou encore Israel.

  • La version DVD du film « The Road to Guantanamo » est sorti en France le 18 janvier 2007. Tout comme le film, le DVD est soutenu par Amnesty International France. Le film est accompagné de bonus (interviews et débats filmés lors de l'avant première française du film, extraits de la conférence internationale organisée par Amnesty International et l'association Reprieve en novembre 2005 à Londres), ainsi que d'un livret de 24 pages qui présente notamment la position d'Amnesty sur Guantanamo et la guerre contre le terrorisme.

Le DVD sera disponible dans tous les relais de diffusion habituels (boutiques, VPC et boutique en ligne du site d'AI).

  • Nouvelle action « Mineurs en détention à Guantanamo »

Pas moins de 17 détenus ont été conduits à Guantánamo alors qu'ils n'avaient pas encore dix-huit ans. Au moins quatre, sinon plus, sont toujours détenus. Une action en faveur de l’un d’entre aux, Yousef al Shehri, est disponible sur le site Internet. On peut agir en cliquant sur : http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/agir/campagnes/terrorisme/actions/detention_de_mineurs_a_guantanamo

4- Territoires occupés/Autorité palestinienne : C’est toujours le chaos !

En décembre 2006, Amnesty International a lancé un rapport « La route vers nulle part » dressant le constat des 6 dernières années dans les territoires occupés en Palestine, pendant lesquelles l’état d’occupation par l’armée israélienne a perpétué un chaos irréversible: construction du mur/barrière, intensification des colonies, exécutions extra-judiciaires, destruction délibérée d’équipements civils, d’habitation et de terres cultivables…Amnesty appuie avec d’autant plus d’insistance la demande formulée le 10 décembre 2006 par sa Secrétaire générale appelant au déploiement d'observateurs internationaux chargés de veiller au respect des droits humains dans la région.

Une revue des sites est envoyée régulièrement par mail aux membres du groupe.

5-Défenseurs des droits humains : Action Colombie

Envoi de nouvelles cartes postales demandant à nouveau la protection des défenseurs des droits humains qui reçoivent des menaces de mort. Cette action fait suite au rapport publié en Sept 06 (« Peur et intimidation, les dangers de l’action en faveur des défenseurs des droits humains »),

6- Enfants

  • Le 12 Février est la journée internationale contre l'utilisation d'enfants soldats. C’est l’occasion pour remettre l’accent sur l’ action lancée en novembre sur le programme DDR (désarmement, démobilisation et réinsertion) en RDC qui se termine fin mars. (une circulaire d'action et des planches de cartes destinées aux autorités de la RDC sont disponibles).

Une campagne de publicité réservée à la presse écrite sera lancée et déclinée en 3 visuels que l’on pourra voir sur le site dès le 12 février. Ces visuels seront disponibles sous forme d'affiches et de cartes postales.

  • Le CD "No child soldiers" réalisé en mai 2006 par l'association Aïkah en collaboration avec le collectif français contre l'utilisation d'enfants soldats est toujours d’actualité.
  • La soirée du Gala d'Amnesty aura lieu le samedi 31 mars au Théâtre des Champs Elysées et aura pour thème cette année "les enfants dans les conflits armés"..

7- Chine

  • Depuis janvier, de nouvelles formules d’amitié et de politesse sont utilisées pour les courriers envoyés à He Depu, dont l’adresse a été une fois de plus modifiée. Chaque membre de l’équipe reçoit 3 formules, qui sont envoyées deux fois, tous les deux mois, ce qui crée ainsi un courant régulier.
  • Dans le cadre des actions concernant les Jeux Olympiques, un mailing a été expédié par la coordination Chine aux donateurs, avec une pétition à signer, pour que la Chine respecte ses promesses de défendre les droits humains. Ces pétitions seront collectées par la SF qui les transmettra à Me Robert Badinter, membre de la commission d’éthique d’organisation des JO.
  • Bonne nouvelle ! Le journaliste GAO Qinrong, condamné à 13 ans de prison pour avoir dénoncé un scandale de corruption dans la province de Shanxi, vient d’être libéré 5 ans avant la fin de sa peine.

8- Mexique

L’action pour les femmes de Salvador Atenco est prolongée jusqu’en avril. Une réunion du sous-groupe aura lieu chez Marie le 16 février à 9h30.

9- Le Darfour reste une priorité

La période de « réaction à la crise » sur le Darfour est officiellement close depuis le 31 décembre. Le Secrétariat international d’Amnesty International finalise actuellement la stratégie à mener pour les prochains mois car la situation sur le terrain reste très préoccupante. Les humanitaires sont de plus en plus pris pour cible. En décembre, plus de 400 travailleurs humanitaires ont dû être rapatriés, laissant craindre une vacance de l’aide humanitaire au Darfour et une véritable plongée de la région toute entière vers le chaos.

Le sommet de l’Union africaine s’est tenu du 22 au 30 janvier : à cette occasion Amnesty International a publié une lettre ouverte au Président Béchir signée des anciens chefs d’Etat et de gouvernement demandant le déploiement immédiat d’une force de maintien de la paix efficace et dotée d’un solide mandat de protection des civils au Darfour. Le rapport de la mission de novembre dans l’est du Tchad sera prochainement rendu public, accompagné de nouvelles actions.

  • Nouvelle action : Les combats au Darfour s’accompagnent d’une augmentation considérable du nombre de viols dans la région. Or, le viol constitue une arme de guerre: il est utile d’écrire au Conseil de sécurité des Nations unies, à l’Union africaine et au Président soudanais afin que soit mis un terme à l'impunité dont jouissent les auteurs de viols au Darfour et que la protection des civils soit assurée. Pour obtenir les modèles de lettre on peut écrire à afrest@amnesty.fr

10- Action demandeurs d’asile

Aujourd’hui, une personne qui dépose une demande d’asile ne bénéficie pas des mêmes droits et garanties tout au long de sa procédure selon le département où elle réside. La procédure d’asile en France ne respecte donc pas les principes fondamentaux d’égalité et d’équité.

Ce défaut de garantie conduit des personnes à être déboutées de leur demande d’asile alors même qu'elles risquent d'être exposées en cas de retour dans leur pays à des violations graves de leurs droits humains.

Les recommandations d’Amnesty International France :

Amnesty International France demande au ministère de l’Intérieur de mettre fin aux disparités et illégalités constatées en s’assurant que :
- les services des préfectures respectent les dispositions légales relatives à l’admission provisoire au séjour et à la mise en œuvre de la procédure prioritaire des personnes en demande d’asile ;
- ses services procèdent à une définition plus précise des motifs de refus d’admission provisoire au séjour qui soit effectivement portée à la connaissance des agents des services préfectoraux.
- tout agent préfectoral en charge de l’accueil des personnes en demande d’asile et de l’examen de leur situation bénéficie d’une information et d’une formation actualisée quant aux règles applicables pour que les décisions prises le soit dans le cadre de la légalité.

Cette action concerne les membres d’Amnesty International France et toute autre personne intéressée. Elle a lieu du 1 er au 28 février 2007 ,en direction du ministère de l’Intérieur et du préfet de chaque département . Des modèles de courrier ont été envoyés à tous par émail

Dès le 1 er février, le site www.amnesty.fr relaye cette action pour le grand public.

 

…7- Dates de nos prochaines réunions :

Jeudi 1 er Mars 20H30 à la Maison Pour Tous

Mardi 3 Avril 18H30 à la Mairie de Montbonnot

Mardi 15 Mai 18H30 à la Mairie de Montbonnot

Mardi 5 Juin 18H30 à la Mairie de Montbonnot

Mardi 3 Juillet 18H30 à la Mairie de Montbonnot

La Mairie de Motbonnot ayant répondu favorablement à notre demande ( décidée en AG) de nous réserver une salle à 18H30, pour que le maximum de membres du groupe puisse participer à la réunion mensuelle.