LA LETTRE D'A.I.
Bulletin d'information du groupe 248

N° 214 - Décembre 2006

        SOMMAIRE

I Le Groupe 248
II - Les actions des sous-groupes

I- GROUPE 248   

11 présents à la réunion du 7 décembre

CR du spectacle Garcia Lorca à l’Agora
Il a été très apprécié pour le texte, cela va sans dire, mais aussi pour la prestation des acteurs, et pour l’inventivité de la mise en scène. De plus, il a permis au groupe de récolter 185 euros, part qui lui est revenue sur les billets qu’il a vendus.

CR du stand à l’UIAD
Il s’est étendu sur trois jours et a permis de vendre des produits d’Amnesty pour 962 euros.

CR du Forum sur les DSP
Henriette et Odile font part de l’intérêt qu’elles ont pris à la participation à cette réunion.

AG de Secteur du 10 décembre 06
Elle a lieu à la Maison pour tous de St Nazaire. Le groupe est chargé de sa préparation matérielle.

24 heures Actions Urgentes du 7 au 10 décembre
L’Antenne jeunes du Campus se charge de son organisation.

Marché de Noël
Il se tient en ce moment Place Victor Hugo à Grenoble. En principe, le groupe 248 ne se charge que de l’approvisionnement du stand, mais en fait plusieurs membres se sont inscrits pour tenir le stand, qui, cette année, doit durer trois semaines. Encore une fois, compte tenu du faible rendement financier par rapport à la difficulté d’assurer une permanence dix heures par jour pendant trois semaines, se pose la question de la participation des groupes d’AI dans l’avenir. Reste l’intérêt de la présence d’Amnesty dans une manifestation qui voit passer beaucoup de gens.

Spectacle ADACE
Il aura lieu le samedi 20 janvier à 20h30 à la salle Paul Jargot de Crolles, Deux tâches à accomplir : vendre des billets, et préparer le buffet pour la quarantaine de danseurs.

Salon de l’Etudiant
Amnesty est la seule association à y participer cette année, avec un stand mal placé et peu de matériel militant. Jean et Odile s’y sont relayés pour notre groupe. Faudra t-il continuer l’année prochaine ?

Réunion inter-groupes
Odile enverra le CR dès qu’il sera prêt. Laure Doucerain voudrait relancer l’éducation aux droits humains. A ce propos, Marie fait état de sa participation à une réunion du Conseil de Développement du Pays du Grésivaudan, comportant 49 communes de qui, dans le cadre d’actions de solidarité internationale, soutiennent de micro-réalisations dans les pays en développement, et envisage des actions de sensibilisation en milieu scolaire.

Assemblée Générale du groupe
Il était prévu de la tenir lors de la prochaine réunion du groupe. Mais pour permette de disposer de plus de temps, on décide de faire une réunion spéciale, fixée le mardi 16 janvier chez Marie à 19h.

II- ACTIONS DES SOUS-GROUPES  

Violences à l’encontre des femmes
  La journée du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, a donné lieu à un certain nombre d’actions qui sont précisées sur le site de la SF.
Des pétitions concernant les violences subies par les femmes en Serbie et en Bosnie sont présentées à la signature sur le stand du marché de Noël.
Une Action urgente intervient en faveur d’une avocate vietnamienne défenseure des droits humains incacérée sans être inculpée.
Une table ronde est prévue le 8 mars 2007 à la Maison des associations de Grenoble sur les violences faites aux femmes avec la présence de professionnels concernés.

Campagne Armes, un marché hors contrôle !
  Le 26 octobre dernier, la majorité des gouvernements membres de l’ONU ont franchi une première étape historique vers l'élaboration d'un traité international sur le commerce des armes conventionnelles. A la Première commission de l’Assemblée générale des Nations unies, ils ont voté en faveur d’une résolution prévoyant la nomination d’un groupe d’experts gouvernementaux chargé de travailler sur les fondements du traité. Ce vote intervient 3 ans après le lancement de la campagne mondiale « Contrôlez les armes », qui a mobilisé plus d'un million de personnes dans 170 pays, par le biais de la pétition du «million de visages ». En France, plus de 50 000 personnes ont prêté leur visage à la campagne ! 139 pays ont voté en faveur de la résolution ; seuls les Etats-Unis se sont prononcés contre. L'Afrique, l'Amérique latine et l'Europe lui ont manifesté un soutien particulièrement vigoureux. Grâce à l’engagement de la SF, le gouvernement français a soutenu activement l’adoption de la résolution. C’est vraiment une réussite superbe, et inespérée, et un encouragement pour l’avenir. Mais ce n’est que le début d’un processus qui sera long. L’action continue donc. En France , le 25 octobre dernier, a été rendu public le rapport du Parlement sur les exportations d’armements de la France en 2005. On y apprend que les exportations françaises se sont élevées à 3,81 milliards d’euros, accusant une baisse de plus de 50% par rapport à l’année 2004. Premier client : l’Inde. Viennent ensuite l’Asie du Sud, l’Union européenne et le Moyen Orient.  

Campagne « Non à la torture et aux mauvais traitements dans le cadre de la guerre contre le terrorisme »
  Amnesty International France souhaite marquer l'opinion publique en organisant un événement Guantanamo de grande ampleur. Il s'agit de rappeler que la politique choisie par le gouvernement des Etats Unis est une régression sur des questions fondamentales telles que l'absolue prohibition de la torture ou le respect du droit international. Le sinistre camp de Guantánamo ayant 5 ans en janvier 2007, la date choisie est le samedi 6 janvier 2007, de 13h/16h, à Paris, au pont de Grenelle , devant l'une des répliques de la statue de la liberté.
Des volontaires, membres mais aussi sympathisants avec pour objectif 450 personnes (nombre actuel de détenus à Guantanamo), habillés en combinaison orange alerteront le public sur les conditions de détention des détenus, les tortures et les mauvais traitements qu'ils subissent.

Israël, TO et Liban
L’enquête faite au Liban par Donatelle Rovera, chercheuse pour AI, exposée dans un rapport et au cours de la réunion inter-groupes du 21 octobre 2006, témoigne des conséquences dramatiques du conflit entre Israël et le Hezbollah. Ces documents ont été envoyés par mail aux membres du groupe, ainsi qu’une revue régulière de sites internet de la région, qui permet d’avoir une vue assez détaillée de la situation. Amnesty a décidé de demander une enquête internationale qui permettrait de rechercher les responsables des crimes de guerre commis par les deux camps contre les populations civiles : 1183 libanais ont été tués, dont environ un tiers d’enfants, 4054 ont été blessés, 970000 déplacés. De son côté, le Hezbollah a tiré plus de 4000 roquettes, tuant 43 civils et en blessant 33 autres. Nous avons écrit à Monsieur Douste Blazy pour lui demander d’appuyer cette demande. Par ailleurs, la journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre a été consacrée aux enfants victimes des bombes à sous-munitions qu’Israël a larguées par millions, principalement les trois derniers jours du conflit. Une action urgente a été consacrée au cas d’une défenseure des droits humains agressée et blessée par des colons israéliens en Cisjordanie alors qu’elle accompagnait un groupe d’enfants palestiniens. Ces attaques se produisent de façon répétitive et dans une absolue impunité. Irène Khan , secrétaire générale d’AI, s’est rendue avec une délégation d’Amnesty au Liban, en Israël et dans les Territoires occupés, du 2 au 11 décembre.

Défenseurs des droits humains
J ournée du 10 décembre. Elle sera l’occasion de se mobiliser pour 24 heures d’actions urgentes dans les cybercafés de différentes villes et dans d’autres lieux. La campagne 2005- 2006 a permis de récolter plus de 80000 signatures qui seront remises aux Ambassades de Colombie, de Fédération de Russie, de Chine, de Tunisie et du Soudan dans les jours précédents.

La campagne 2006-2007 est d’ores et déjà lancée. Aucune amélioration n’étant perceptible dans les pays choisis pour la précédente campagne, AISF a décidé de continuer l’action sur ces 5 mêmes pays. Le matériel qui est consacré comprend un dossier explicatif, un lot de pétitions en 2 cartes détachables, une brochure sur le programme DDH, et une brochure de vulgarisation de la Déclaration des Nations Unies sur les DDH.

Tunisie - action en faveur du défenseur tunisien Mohamed Abbou, incarcéré depuis le 1er mars 2005 pour avoir publié sur Internet un article dénonçant quelques aspects des turpitudes du régime tunisien. Depuis, il a été condamné à trois ans et demi d’emprisonnement aux termes d’un procès inique, et vit un véritable enfermement dans l’enfermement.

Enfants
Pas d’action en ce moment, mais une Lettre de la Commission Enfants sur l’exploitation dont ils sont l’objet.

Chine
 Chaque mois, près d'une centaine de missives provenant des 10 membres du groupe et de 8 sympathisants s'en vont plaider la cause de HE Depu, toujours emprisonné.   D’autres groupes, au nombre de 31, ont pris en charge eux aussi des prisonniers, dont le seul tort, comme c’est le cas pour He Depu, est d’avoir demandé qu’en Chine la liberté sous toutes ses formes soit respectée.   Par ailleurs, le « miracle économique » que connaît le pays n’empêche pas l’écart de se creuser entre les plus riches et les plus pauvres, dont le nombre a augmenté de 70%.   Quant à la peine de mort,"Reporters sans frontières" vient de publier un état de la situation dans le monde. qui précise qu’en tête de l'horreur, arrive la Chine, avec environ 10 000 exécutions depuis le début de l'année ! La balle dans la nuque (que l'on facturait à la famille ! ) serait de moins en moins utilisée ; les bourreaux procèdent maintenant par injection létale, façon USA ; des camions ont été spécialement aménagés et vont sur place, dans les provinces où des peines de mort ont été prononcées.  

Mexique
La crise politique s’est intensifiée entre le 27 octobre et le 2 novembre. Plus de 4 000 agents de la police fédérale sont entrés dans le centre de la ville d’Oaxaca pour disperser le millier d’enseignants en grève et les sympathisants de l’Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca : des morts, des blessés, des personnes arrêtées. AI demande que soit rendu public le nom des personnes détenues, qu’elles puissent entrer en contact avec leurs proches, recevoir des soins médicaux si nécessaire, se faire assister de l’avocat de leur choix et être présentées à un magistrat. De même AI demande que des enquêtes impartiales soient ouvertes sur les violences commises (forces de l’ordre et manifestants) afin que les responsables soient déférés à la justice.

Une Action urgente a été entreprise en faveur de membres du Sindicato Nacional de Trabadojes de la Educacion et de l’Asamblea Popular del Pueblo de Oaxaca arrêtés au cours de la répression, afin que leurs droits soient respectés.

Auparavant, des manifestations survenues les 3 et 4 mai dans la région de San Salvador Atenco et Texcoco, (Etat de Mexico) avaient abouti à de nombreuses arrestations accompagnées de mauvais traitements, touchant en particulier des femmes, dont beaucoup ont été victimes de violences sexuelles. Les plaintes que certaines ont déposées n’ont pas abouti. Amnesty a publié en octobre un rapport : « Violence contre les femmes et refus de justice dans l’Etat de Mexico », et a lancé une série d’actions destinées à faire pression sur les autorités mexicaines.

Colombie
Le rapport « Peur et intimidation, les dangers de l’action en faveur des défenseurs des droit humains » souligne les difficultés rencontrés par les défenseurs et montre que le principal problème reste le manque de détermination politique du gouvernement à mettre un terme à l’impunité dans les crimes commis contre les défenseurs et à identifier et traduire en justice les auteurs de ces crimes. Une réelle protection des défenseurs des droits humains ne pourra être assurée que par une reconnaissance de la légitimité de leur travail et c’est dans cette optique que des cas repris du rapport seront proposés pour une action cartes postales à adresser aux autorités colombiennes.
Sinon, parution du livre de photos sur la Colombie. Voir sur le site Amnesty France

Darfour  
La situation se détériore au Darfour. Le 29 octobre 2006, des milices janjawids ont attaqué huit villages et un camp de personnes déplacées dans la région de Jebel Moon, dans le Darfour occidental. Au moins 67 personnes – hommes, femmes et enfants – ont trouvé la mort. Amnesty craint pour la sécurité des civils qui ont fui la région et pour celle des habitants d’autres villages des États du Darfour occidental et du Darfour septentrional. Elle demande au gouvernement du Soudan de consentir au déploiement d’une force de maintien de la paix des Nations unies au Darfour afin que la protection des civils puisse être assurée.

Web-action
Lettres à des parlementaires soudanais :
Ceux que la situation préoccupe (il y a de quoi !) peuvent écriredès maintenant à des membres du Parlement soudanais, notamment à M. Ali Ahmed al-Sayed (Président du Comité de Paix et de réconciliation) et Mme Barsila Joseph (Présidente du Comité pour les droits humains). Ce sont les décideurs publics qui ont un réel pouvoir de changement. Des modèles de lettres ont été envoyés par mail.

Prochaine réunion Jeudi 4 janvier 2007 et
ASSEMBLEE GENERALE LE MARDI 16 JANVIER A 19H CHEZ MARIE