LA LETTRE D'A.I.
Bulletin d'information du groupe 248

N° 206 - Mars 2006

        SOMMAIRE

I Le Groupe 248
II - Les actions des sous-groupes

I- GROUPE 248

12 présents à la réunion du 2 mars

  • Repas annuel

La date en reste fixée au 7 octobre. La forme que revêtira ce repas reste à décider, mais un buffet est le plus probable. L’animation pourrait être faite par un groupe de jazz amateur de bon niveau dont fait partie un ancien collègue d’Henriette.

  • Spectacle du 19 mai

Françoise Vergely propose de donner le spectacle qu’elle présente actuellement, « Cabaret engagé », qui est constitué de chansons et de textes ayant principalement pour thème la liberté. Cela pourrait se faire à l’Espace Berthet à Gières.

  • Nuits d’Amnesty

Si elles sont reconduites, ce qui paraît le plus probable, elles auront lieu du 19 au 22 octobre. Les projets actuels des groupes de Grenoble consistent en une participation à Rocktambule, qui ne rapporte rien financièrement mais permet de toucher beaucoup de jeunes, un concert avec un quintette de musique classique qui aurait lieu à Eybens, et un spectacle à définir à La Rampe.

  • Congrès de Lyon

Il débute demain 3 mars, et se termine le 5. Le groupe a désigné deux délégués, Henriette et Fernand, et trois observateurs, Mino, Odile et André, qui pourront s’inspirer pour leur participation aux débats des discussions sur les résolutions qui ont eu lieu dans le groupe et au cours d’une réunion de secteur.

II- SOUS GROUPES, CAMPAGNES ET ACTIONS EN COURS

  • Campagne sur les violences à l’encontre des femmes

En février, le lancement du rapport et de l’action sur les violences faites aux femmes en France a mobilisé l’ensemble de la section française. Ce rapport a été l’objet d’une forte médiatisation. Il est en vente au prix de 15€ (8€ pour les groupes). Nous en commanderons 10.

  • Colombie

Pour le vernissage des expositions de Fernand à l'Espace Paul Jargot de Crolles, le 23 février, un petit bar a été tenu par des membres d'Amnesty. Une partie des recettes était destinée à l'association qui animait cette soirée .
La conférence a permis de sensibiliser une quarantaine de personnes. Il y a eu beaucoup de questions. Cette soirée a été très conviviale. Un exemple à suivre.

  • Campagne « Armes, un marché hors contrôle »
    • L’action du mois est orientée vers le Brésil et les violences policières qui sévissent dans les favelas qui ont fait l’objet du rapport « Ils arrivent en tirant… ». Il est proposé d’envoyer une lettre aux Secrétaires d’Etat de Rio et de Sao Paulo.
    • Bilan de la pétition photos : pour la France, 19 460 personnes
    • Actions à venir :
      • En mars, des studios photo seront mis à la disposition du public dans un certain nombre de villes afin de recueillir des visages ;
      • Les 17 et 18 mars, dans le cadre du Printemps des Droits Humains, le Service Jeunes animera un certain nombre d’évènements à travers toute la France.

La réunion de janvier du Comité de préparation des Nations Unies pour le Programme d’action destiné à prévenir le trafic illégal d’armes légères à New York a vu quelques avancées, mais il reste beaucoup à faire.

Des brochures à diffuser :
- « Vies brisées »
« Armer ou développer ? »
« La balle est dans votre camp »

On décide d’en commander 20 exemplaires de chaque

  • Campagne  Non à la torture et aux mauvais traitements dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme »

La sixième action de cette campagne porte sur les commissions militaires et constitue un suivi de l’action lancée en octobre 2005 sur cette question. Elle consiste en une lettre demandant à Alberto Gonzalès, Attorney Général des Etats-Unis, la procédure visant à faire juger les détenus de Guantanamo par des commissions militaires.

  • Mexique
    • Depuis 12 ans ont lieu des enlèvements et des assassinats de femmes à Ciudad Juarez. Il s’agit pour la plupart de femmes travaillant dans les maquiladoras, usines de montage d’entreprises américaines. La Commission Entreprises, en collaboration avec la Coordination Mexique et la Commission Femmes, a décidé de demander à ces entreprises de prendre des mesures visant protéger leurs employés et d’user de leur influence afin d’améliorer la sécurité publique et d’empêcher les crimes sexuels. Elle s’est adressée dans un premier temps à la société Valeo ainsi qu’à certains journalistes économiques, sans parvenir pour le moment à établir un dialogue.
    • Nous intervenons pour Martin Barrios, un défenseur des droits humains pour qui nous étions déjà intervenus. Il a été libéré, mais il fait maintenant l’objet de menaces.
    • Une action est également entreprise concernant des cas de tortures dans l’Etat de Tamanlipas.
  • Chine
  • Shi Tao, un journaliste chinois, a été condamné, en avril 2005, à une peine de 10 ans d’emprisonnement pour avoir envoyé un courrier électronique aux Etats-Unis, après que le fournisseur de services Internet américain Yahoo ait accepté de transmettre aux autorités chinoises des informations sur son compte. Vive la liberté sur Internet !
Jean nous signale le cas du défenseur des droits humains Chen Guangcheng, aveugle de naissance, assigné à résidence depuis le 7 Septembre 2005 , de Chen Hua, son parent et voisin, agressé et roué de coups pour avoir protesté, et de Chen Guangchun , un villageois accusé d’être l’organisateur d’une manifestation de 400 personnes en sa faveur, menacé d’emprisonnement et de mauvais traitements.  
  • Israël et TO

Issa et Ihab HALAWEH, deux frères du Père Aziz HALAWEH, curé de la Paroisse catholique latine de Bir Zeit, ont été arrêtés à leur domicile le samedi 10 décembre 2005 à 2 heures du matin par l’armée israélienne. Après avoir défoncé le portail de la maison avec une jeep, les militaires ont fait brutalement sortir les parents et les deux frères et ont emmené ces derniers sans leur laisser le temps de s’habiller.

Issa a 33 ans, est marié et père de trois filles âgées de 7, 5 et 3 ans ; depuis son arrestation, son épouse est dépourvue de ressources.

Ihab a 16 ans et prépare les examens de sa dernière année de scolarité.

Selon leur frère, le Père Aziz, ils n’auraient exercé aucune activité armée mais auraient été arrêtés en raison de leur appartenance à la branche laïque du FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine). C’est sous ce chef d’accusation qu’ils auraient été inculpés, le procureur militaire ayant requis une peine d’un an de prison à la suite des quatre audiences qui ont déjà eu lieu. Ils n’auraient pas été battus ou maltraités en détention, mais ils connaissent, comme malheureusement tous les détenus palestiniens, des conditions de détention très dures.

  • Institutions Financières Internationales

Le Gouvernement français vient de diffuser le Rapport sur les activités du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale pour l’année 2004/2005, conformément à l’article 44 de la loi de finances rectificative du 30 décembre 1998.

Si la publication du rapport va dans le sens d’une plus grande transparence de l’activité de la France au sein des IFI, elle n’en constitue néanmoins qu’une première étape vers un véritable contrôle parlementaire.

En conséquence, nous avons écrit à nos parlementaires afin qu’ils interviennent pour que ce rapport fasse l’objet d’un débat au sein de chaque assemblée, et que ce débat soit l’occasion de formuler des recommandations pour une meilleure prise en compte des droits humains dans les activités de ces institutions.

Le Bulletin n°13 de la Commission IFI destiné principalement à présenter le travail de la Commission à l’occasion du Congrès a également été diffusé par mail dans le groupe. Il présente en particulier le Rapport sur l’oléoduc Tchad-Cameroun .

  • Art Posté

De nombreuses créations ont été envoyées pour être exposées au congrès de Lyon. Par contre, l’exposition prévue au Musée de la Poste a été repoussée à septembre. Nouvelle date limite pour l’envoi des œuvres au Secrétariat national : le jeudi 15 juin 2006.

  • Enfants
  • Des craintes de tortures et de mauvais traitements concernant des enfants appartenant à la minorité arabe d’Iran, à la suite d’une manifestation de protestation contre les persécutions et les mesures discriminatoires auxquelles est soumise cette communauté.
  • Des actions en Côte d’Ivoire et en Indonésie contre l’utilisation des enfants-soldats lors de la journée du 12 février.
  • Festival sur les droits des enfants organisé par l’Antenne Jeunes au Campus du 6 au 8 avril. La troisième journée aura lieu au centre ville. Notre participation est à déterminer.

 

Prochaine réunion le jeudi 6 avril