LA LETTRE D'A.I.
Bulletin d'information du groupe 248

N° 213 - Novembre 2006

        SOMMAIRE

I Le Groupe 248
II - Les actions des sous-groupes

I- GROUPE 248   

Le Marché de Noël de Grenoble
Le groupe se charge de l’approvisionnement du stand, mais ne prend pas d’engagement quant à sa tenue.

CR de l’Action Peine de mort
  Dans le cadre de cette action, l’ACAT et Amnesty-France avaient écrit au CECEF (Conseil des Eglises Chrétiennes en France) pour leur demander d’affirmer solennellement, au nom des chrétiens de France, leur opposition à la peine de mort dans le monde.
Cette déclaration a enfin été faite le 6 octobre dernier.
Un dossier de presse commun ACAT/Amnesty, qui contenait la déclaration du CECEF, a été envoyé à la presse religieuse. ainsi qu’à tous les groupes par mail.
Le 3ème Congrès mondial contre la peine de mort aura lieu à Paris du 1er au 3 février 2007. Le Congrès est organisé par ECPM (Ensemble Contre la Peine de Mort) avec le soutien de la Coalition mondiale contre la peine de mort, du gouvernement français, du Conseil de l'Europe et de l'Union Européenne, et sous le parrainage de Jacques Chirac. Parmi les organisations partenaires, Amnesty participera activement à plusieurs tables rondes.

CR de la Journée du refus de la misère (17 octobre)
L’appel aux candidats aux élections présidentielles co-rédigé par AIF, le Secours Catholique France et ATD Quart-Monde a reçu un écho important dans les médias et suscité des engagements politiques notamment au regard du droit au logement. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur la Place du Trocadéro pour assister aux mini-forums et aux différentes prises de parole.
A Grenoble, une centaine de personnes ont participé au rassemblement du Jardin de Ville.
Il est demandé de continuer à distribuer « Résistances » au cours des prochains mois (au moins jusqu’aux élections) et à encourager les lecteurs-rices à recopier l’appel qui figure dans son cahier central pour le renvoyer chez ATD Quart-Monde (33, rue Bergère, 75009 Paris). On le trouve également sur le site de la section française : www.amnesty.fr .

 Spectacle Garcia Lorca à l’Agora.
Jeudi 9 et vendredi 10 novembre à 20h30, dimanche 12 à 17h.
Prix des billets : 10€ dont 5€ pour AI quand ils sont obtenus par l’intermédiaire d’Henriette.

Action 20 Novembre : Liban, les enfants victimes des bombes à sous munitions
Même après le conflit, qui a fait plus de mille victimes dont un tiers étaient des enfants, des bombes à sous munitions qui n’ont pas explosé continuent à tuer ou blesser des civils, alors qu’elles ont été lancées après le cessez-le-feu. Selon les experts en déminage, en débarrasser la région prendra plusieurs années. Les Nations unies réclament au gouvernement israélien les cartes indiquant les zones attaquées par ses forces avec des bombes à sous-munitions. Ces informations seraient cruciales pour aider à ramasser les bombes et à réduire les risques pour la population civile. L’action consistera à appuyer cette demande auprès des autorités israéliennes.
Un envoi spécial à la fin du mois présentera le matériel nécessaire pour cette action.
Contact : Com Enfants – tél. 01 53 38 65 32 – comenfants@amensty.fr – Perm. le jeudi  

24 heures Actions urgentes du 7 au 10 décembre
L’idée vient d’Amnesty Pologne et s’étend désormais à 35 pays. Pendant 24 heures, décalage horaire compris, la solidarité internationale qui fédère tous les Amnestiens à travers le monde se manifeste par l’envoi de lettres et de messages en faveur de personnes ayant fait l’objet d’une Action urgente récente.
Deux techniques sont utilisées. Soit la version traditionnelle papier+stylo, soit la version internet. L’objectif n’est pas de faire un maximum de lettres, il a une visée pédagogique : faire un tour du monde des droits humains- défendre ceux qui se battent dans leur pays.
Les lieux d’intervention possibles sont légion : marchés, collèges, lycées, universités, médiathèques, maisons d’associations…
15 à 20 AU seront sélectionnées. Des outils seront fournis gratuitement : fiche de présentation, annonce dans la Chronique, modèle d’affiches et de tracts, communiqué de presse, modèles de lettres…et un site internet www.24h-actions-urgentes.com
Janine et Mino profiteront des stands de décembre pour faire signer les lettres.

AG de Secteur
Elle a lieu le 10 décembre à la salle polyvalente de Saint Nazaire les Eymes. S’inscrire auprès d’Henriette Battistutta. Le groupe 248 se chargera de l’accueil et du buffet. Il serait bon d’y être nombreux. La participation financière au repas sera comprise entre 8 et 10 €.

Projet de concert
Fernand évoque la possibilité d’un concert au profit d’AI de l’ensemble Piccola Musica à la salle Messiaen en mars 2007.


II- SOUS-GROUPES. LES ACTIONS EN COURS

Campagne sur les violences à l’encontre des femmes
La circulaire n°21 vient d’être envoyée aux responsables de la campagne. Elle contient deux nouvelles actions sur le Kosovo et sur la Bosnie-Herzégovine, et invite les groupes à prolonger l’action sur le Soudan et celle consistant à demander au premier ministre français de lancer un Plan d’action interministériel contre les violences faites aux femmes en France.
Elle donne des informations concernant les actions menées à l’occasion du 25 novembre (Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes)
Une réunion internationale des coordonnateurs campagnes est organisée à Londres dans les prochains jours. Il y sera beaucoup question de la suite de la campagne.
Une nouvelle circulaire sera envoyée aux responsables de la campagne la 1 ère semaine de novembre afin de donner plus d’informations aux groupes sur les activités menées autour du 25 novembre concernant la violence faites aux femmes,
Notez : le Samedi 25 Novembre au théâtre Prémol, à 13h45, un spectacle « Danse Léa », dans le cadre du FITA, spectacle suivi d’un débat

Campagne Armes, un marché hors contrôle !
Le 26 octobre, à une majorité écrasante, l’Assemblée générale des Nations unies s’est prononcée pour un traité international sur le commerce des armes  : 139 pays ont voté pour et seuls les Etats-Unis ont voté contre. Ce texte fait suite à une mobilisation de trois ans menée par la « Campagne “Contrôlez les armes” » (Amnesty International, Oxfam International et le Réseau d’action international sur les armes légères).
La résolution prévoit que le secrétaire général consultera tous les Etats membres des Nations unies sur la faisabilité, la portée et les premières bases d’un instrument vaste et contraignant fixant des normes internationales communes pour l’importation, l’exportation et le transfert des armes classiques.
Le secrétaire général devra ensuite soumettre un rapport à l’Assemblée générale vers la fin de l’année 2007. En 2008, il constituera un groupe d’experts gouvernementaux qui sera chargé d’étudier cette question en détail et de soumettre ses conclusions à l’Assemblée générale.
Cette avancée majeure intervient alors qu'un nouveau rapport de la plate-forme internationale "Contrôlez les armes" intitulé "Armes sans frontières" (disponible sur le site d’AISF) a été rendu public le 2 octobre. Il dévoile les lacunes des réglementations actuelles sur le commerce des armements face à la mondialisation de leur marché.

Au-delà du contrôle du commerce des armes, la problématique de l'exercice du recours à la force demeure prépondérante.
Le rapport publié le 19 septembre par Amnesty International - « Côte d’Ivoire :Affrontements entre forces de maintien de la paix et civils: leçons à tirer » (AI Index: AFR 31/005/2006) – est illustratif à cet égard. Le rapport vient analyser la complexité des causes et l'enchaînement des faits qui ont conduit aux affrontements de novembre 2004 entre soldats français et manifestants ivoiriens (pour la plupart non armés), ainsi que les attaques menées par des civils ivoiriens contre le personnel et les biens de l'ONUCI, en janvier 2006. Le rapport recommande, entre autres, la mise en place d’une commission d'enquête internationale et indépendante pour restaurer la confiance dans les forces de maintien de la paix en Côte d’Ivoire et ailleurs mais aussi l'organisation d'enquêtes au niveau ivoirien. L'action sur ce rapport est relayée aussi par les groupes WARAN et les groupes relais armes. Aussi nous sommes invités à nous mobiliser pour envoyer d’une part un courrier au Président de la République Jacques Chirac concernant le recours excessif à l’usage de la force par les soldats français et d’autre part, aux représentants ivoiriens, une lettre les invitant à accepter une nouvelle enquête indépendante et à mettre fin à l’impunité dont jouissent les acteurs des violations de droits humains. Des modèles de lettres ont été envoyées par mail au sein du groupe.

La réponse d’AXA n’ayant pas satisfait les organisations qui lui reprochent d’investir dans des entreprises fabricant des mines anti-personnel pour le compte de tiers, l’action entreprise à cet égard continue, en commun avec la commission IFI et la Commission entreprises.

Un nouveau rapport d’AI dénonce l’abandon des enfants soldats en RDC (disponible sur le site AISF). Au moins 11.000 enfants ne bénéficient pas du programme DDR.

Campagne « Non à la torture et aux mauvais traitements dans le cadre de la guerre contre le terrorisme »
 Action à venir : Fermez Guantanamo maintenant !
Le sinistre camp de Guantánamo aura 5 ans en janvier prochain. Amnesty souhaite marquer l'opinion publique en organisant un évènement de grande ampleur à Paris, devant l'une des répliques de la statue de la liberté, à Paris. La date choisie est le 6 janvier 2007.
Pour y parvenir AI souhaite mobiliser autant de militants d’AI que de détenus incarcérés à Guantánamo. Il est donc besoin de plus de 400 volontaires, qui seront habillés en combinaison orange pour alerter le public sur les conditions de détention des détenus, les tortures et les mauvais traitements qu'ils subissent.
Il s'agit de rappeler que la politique choisie par le gouvernement des Etats Unis est une régression sur des questions fondamentales telles que l'absolue prohibition de la torture. En cours L’action sur les restitutions, envoyée en juillet continue jusqu’à la fin octobre. Une nouvelle circulaire sera envoyée ensuite et continuera à traiter de la question des restitutions au travers de cas individuels.
En début d’année 2007 une autre action sera envoyée aux groupes inscrits à la campagne et portera sur l’Afghanistan.
On peut continuer à utiliser les pétitions « Fermez Guantánamo maintenant ! » jusqu’à la fin novembre 2006.

Israël et TO
L’actualité  concernant  Israël-  Territoires  Occupés laisse peu de répit. 
La dernière déclaration de M . Philippe Douste- Blazy  Ministre des affaires  étrangères  concernant  le  Mur dans laquelle il dit : « J'ai beaucoup évolué sur la question du mur de séparation ...Même si moralement et éthiquement pour moi, ce mur posait problème, quand j'ai su qu'il y avait 80% d'attentats en moins là où se dresse ce mur, j'ai compris que je n'avais plus le droit de penser cela vis-à-vis des Israéliens », contredit le droit international: la Cour internationale de justice a rendu, le 9 juillet 2004, un avis argumenté selon lequel « la Cour juge que la construction du mur et le régime qui lui est associé sont contraires au droit international ». Aussi a t’elle a amené de la part de la Section Française  un communiqué qui a été envoyé par mail ; ceux  qui  le souhaitent, sont encouragés à faire parvenir au ministre un courrier de protestation.
Dans les prochains jours, doit être émise une circulaire d’action  relative  à  la  demande   d’intervention  de la France auprès du Secrétaire  général  des Nations Unies pour la désignation d’une commission d’enquête  sur les atteintes au droit international humanitaire commises au Liban.
Le 20 novembre prochain, a l’occasion de la journée de l’Enfant, une action ayant pour thème «  Les enfants premières victimes des bombes à sous munitions au Liban dans l’après  conflit  »  va  être  proposée  à  tous  les groupes de la Section Française.

Suivi de l'action du 26 juin, journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture
 Cette action a reçu une bonne mobilisation de la part des groupes : 3190 cartes et 2110 focus 4/pages ont été commandés. Parallèlement à cette action menée également par les relais santé (1000 intervenants), l'Association Primo Levi a lancé une pétition pour demander l'accès à des soins appropriés en France pour les victimes de la torture. Une première liste de plus de 6 500 signatures a été remise au Premier ministre, le 26 juin dernier. Une nouvelle pétition a été de nouveau lancée en septembre. Les relais Santé et Réfugiés ont participé à cette action.
On peut toujours envoyer les 3 cartes-action relatives à :
- La ratification du Protocole facultatif à la convention contre la torture. La France n'a toujours pas ratifié. En effet, les services ministériels concernés étudient actuellement la conformité de la législation française avec les exigences du protocole et son articulation avec les instances nationales ou régionales déjà existantes.
- La Chine : action en faveur de Yao Fuxin, dont la santé s’est détériorée à la suite de mauvais traitements subis en détention. Sa situation reste inchangée
- L'Irak : action portant sur les cas de torture et de mauvais traitements que subissent les détenus dans les prisons bien que le centre d'Abou Ghraib ait été fermé en septembre dernier.

Défenseurs des Droits humains
10 Décembre 2006-2007 : Campagne en faveur des défenseurs des droits humains en Colombie, Fédération de Russie, Chine, Tunisie et République Démocratique du Congo Traditionnellement, le 10 décembre est la journée de célébration de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, adoptée il y a 58 ans. A l’occasion de cette journée, et depuis plusieurs années maintenant, Amnesty International France propose de soutenir les défenseur(e)s des droits humains. Ce sont eux, femmes et hommes qui, parce qu’ils veillent à la mise en œuvre de la Déclaration deviennent les premières victimes des violations qu’ils dénoncent.
Toute la journée du 10 décembre 2006, il nous est proposé de soutenir, et de faire soutenir par le public, les défenseurs des droits humains en Chine, Colombie, Fédération de Russie, Tunisie et République Démocratique du Congo en signant des cartes pétitions que nous adresserons ensuite aux autorités de ces pays.
Cette campagne de signatures se prolongera jusqu’au 10 décembre 2006 et s’inscrit dans la continuité des précédentes campagnes DDH « Ne laissez personne priver les défenseurs des droits humains de leur liberté de parole ».
Le matériel d’action nécessaire à cette campagne sera présenté lors de l’envoi de novembre. Il s’agira de documentation générale sur les défenseurs, d’un document général présentant la campagne et les pays choisis (pas d’amélioration pour certains sur lesquels on continue donc l’action, et nette aggravation pour le Soudan qui est devenu crise prioritaire pour AIF et est donc remplacé par la RDC), et des lots de cartes pétitions qui seront à renvoyer à AIF à Paris.

Mexique .Violences sexuelles et viols dont des détenues ont été victimes au mois de mai
- Nouveau rapport (AMR 41/028/06) sur des allégations selon lesquelles des policiers ont fait subir des viols et d’autres sévices sexuels, ainsi que des actes de torture et d’autres types de mauvais traitements (recours excessif à la force) à des détenues en mai dans les municipalités de Texcoco et San Salvador (État de Mexico).
- Réunion du sous-groupe chez Marie mercredi 8 novembre de 19h30 à 20h concernant l’état de la situation à San Salvador Atenco où ont eu lieu de violents affrontements entre des manifestants et la police., et deux actions urgentes sur la situation à Oaxaca.

Soudan : le Darfour au bord du chaos
Vu la gravité des événements qui continuent à se dérouler dans la région du Darfour et l’imminence de certaines dates pouvant être propices à l’obtention d’une meilleure protection des civils dans la région, le Secrétariat International a décidé de prolonger la procédure de réaction à la crise au Darfour jusqu'au 31 décembre 2006. Un nouveau rapport ( Soudan : un besoin criant de sécurité AFR 54/055/2006) a été publié le 5 octobre dernier. Dans ce rapport, Amnesty International met l'accent sur la recrudescence des violences au Darfour et fait part de ses craintes concernant la sécurité des populations civiles. Amnesty invite notamment les membres du Conseil de Sécurité des Nations unies et de l'Union africaine de parvenir à une position commune de manière à obtenir le consentement du Soudan au déploiement de la force de maintien de la paix de l'ONU et de renforcer la Mission de l'Union africaine au Soudan pour la période transitoire. Des propositions d’action vont être envoyées aux groupes travaillant sur le Soudan.

Prochaine réunion le jeudi 7 décembre 2006
Maison pour tous de Montbonnot