LA LETTRE D'A.I.
Bulletin d'information du groupe 248

N° 200 - septembre 2005

        SOMMAIRE


I - Le Groupe 248
II - les actions
III - Nouvelles de la Section française

I- GROUPE 248

11 présents à la réunion du 1 er septembre

  • Repas du 5 Novembre

Les dispositions fixées sont maintenues : l’animation sera réalisée par le groupe folk « Transhumances » dirigé par Anne Jolibert. Une équipe se réunira le 6 octobre chez Marie pour peaufiner les détails de l’organisation.

En ce qui concerne les groupes de l’agglomération grenobloise, ils participeront aux programmes suivants :

  • Le 13 octobre, Festival Rocktambule à l’Heure Bleue
  • Le 14 octobre, Festival Rocktambule à la Faïencerie
  • Le 14 octobre, Le Médecin malgré lui en créole à l’Hexagone de Meylan
  • Le 16 octobre, Moolaadé à Monciné

Les programmations du 15 octobre au Cargo et à la salle Laussy de Gières ne sont pas encore connues.

Les groupes se répartissent la tenue des stands. On vendra de petits objets Amnesty de faible coût et à prix unique.

Cécile Berthe, coordinatrice des manifestations, doit s’occuper des affiches.

  • Forums des Associations

Nous serons présents à

  • St Nazaire, le 9 septembre
  • Crolles le 10 septembre
  • Montbonnot, le 10 septembre également
  • Rencontre transalpine des 24 et 25 Septembre

Elle a lieu à Yverdon, en Suisse, sur le thème « la montée du racisme et de la xénophobie », avec plusieurs intervenants dont Francis Perrin. Marie et Odile y participeront.

  • Journée du refus de la misère du 17 octobre.

A l’occasion de cette journée, AI participe à la rédaction et à la diffusion du journal « Résistance » en collaboration avec ATD Quart Monde et le Secours Catholique. Le groupe demandera pour sa part de recevoir 200 exemplaires.

Des manifestations organisées par diverses associations sont prévues pour le samedi 15 octobre à Grenoble place Félix Poulat.

II- LES ACTIONS

  • Armes, un marché hors contrôle
    • La pétiton photo se poursuit. Elle en est à 280 500 signatures dont 137 300 portraits en ligne. Pour la France, 14 550 sont visibles sur le site de la campagne. Objectif, 30 000 visages d’ici juillet 2006.
    • Actualité

- La sortie du rapport d’AI sur la République Démocratique du Congo constitue un événement important. Il démontre que malgré l’embargo sur les armes en direction de la RDC, imposé par le Conseil de Sécurité, les forces armées de l’Est continuent à être approvisionnées en armement, alors qu’on évalue le nombre de morts par mois dans la région à 31 000 depuis 2002.

Le 18 juillet dernier, le Conseil de Sécurité a demandé à auditionner Amnesty International sur les transferts d’armes en direction de la RDC. Cette demande exceptionnelle prouve l’impact du travail du mouvement dans ce domaine.

- Le projet de convention-cadre sur les transferts internationaux d’armes proposé par la Commission Armes, transferts et usage a été adopté le 6 juillet 2005 par la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme à l’unanimité.

Le sommet du G8 de Gleneagles a eu lieu en Ecosse les 6,7 et 8 juillet avec des débats sur l’Afrique, les changements climatiques, l’énergie et le développement durable.

Il est regrettable que le Président Chirac, malgré ses déclarations en faveur du projet de traité faites les 20 et 28 Juin dernier, n’ait pas pris une part plus active au soutien de ce projet lors des débats ayant porté sur la situation d’insécurité en Afrique.

- Les représentants de l’Union européenne ont convenu le 30 Juin dernier d’un accord sur les nouvelles règles relatives au contrôle des armes. Ils se sont notamment entendus sur deux projets de loi ayant pour but de rendre le Code de Conduite juridiquement contraignant et directement applicable dans tous les Etats membres. Cette avancée est due en grande partie au travail accompli par les groupes sur la campagne européenne de 2003 . Il reste cependant encore à faire intégrer ces principes dans les critères du futur traité européen

  • Actions

- L’action Caterpillar- Israël et TO a pris fin le 31 juillet.

Actuellement, nous envoyons une lettre au Président Chirac pour le remercier de s’être officiellement prononcé en faveur d’un traité international lors de la conférence internationale sur la microfinance le 20 juin dernier, mais aussi, surtout, pour lui suggérer la nomination d’un ambassadeur afin que la France s’engage dans les faits pour la promotion du projet de traité international sur le commerce des armes.

  • « Halte à la violence faite aux femmes »

D’abord, une bonne nouvelle : les deux nonnes birmanes pour qui nous sommes intervenus ont été libérées le 7 juillet.

- Les envois de cartes postales de soutien aux cinq défenseures qui sont venues à Paris en mars dernier peuvent continuer jusqu’à la fin septembre. Pour plus de renseignements, contacter Isabelle Fourmentraux, tel : 01 53 38 65 34, e-mail

ifourmentraux@amnesty.asso.fr , ou Commission Femmes, tel : 01 53 38 65 17, comfemmes@amnesty.asso.fr . Permanences mardi et jeudi après-midi.

En Inde, l’Etat de Gujarat ne protège pas les femmes contre la violence. En 2003, plus de 2000 personnes pour la plupart musulmanes ont été tuées dans un conflit inter-communautaire : les groupes ultra nationalistes hindous contre les minorités chrétiennes et musulmanes. Les agresseurs sont des groupes de fanatiques hindous défendant l’hindutva , débarrassée des autres confessions, avec la complicité du gouvernement et de certains policiers. Ce sont surtout les femmes qui sont prises pour cibles, particulièrement les femmes enceintes et les fillettes. Plusieurs centaines ont été déshabillées en public, violées et jetées vivantes dans les flammes

Dans le cadre de l’action sur les violences faites aux femmes palestiniennes, la SF a invité en octobre 2 militantes pour les droits des femmes la palestinienne Maha Abu Deyye Shams et l’israélienne Nurit Peled, qui témoigneront des violences subies par les femmes.

Le sous-groupe chargé de la campagne se réunira pour envisager les actions à entreprendre.

Le rapport sur les violences faites aux femmes en France dans le cadre du projet pilote devrait sortir en janvier 2006.

  • Campagne « Halte à l’exécution des mineurs délinquants »

Le bilan de la campagne pour les 100 groupes qui ont rendu compte de leur action est de 716 lettres pour la Chine, 1195 lettres pour l’Iran, 1060 pour le Soudan,538 pour le Pakistan, d’où est venue une réponse.

4- Israël et Territoires occupés

  • Ces deux mois d’été ont évidemment été marqués en premier lieu par l’évacuation par les autorités israéliennes des colonies de la bande de Gaza. Mais elles ont connu aussi des décisions beaucoup moins favorables.
  • En premier lieu, le 27 juillet, la Knesset a voté deux lois qui atteignent durement la communauté palestinienne. La loi sur les dommages civils considère les 3,5 millions de Palestiniens vivant en Cisjordanie et dans la bande de Gaza comme vivant en « zone de guerre ». En conséquence, elle leur refuse toute réparation à la suite de décès, de blessures ou de tout autre dommage en raison d’actes des forces israéliennes. Cette loi est rétroactive, et ne s’applique pas aux israéliens vivant dans ces zones. La loi sur la citoyenneté et l’entrée en Israël interdit toute vie commune aux Israéliens mariés à des Palestiniennes de moins de 25 ans et aux sraéliennes mariées à des Palestiniens de moins de 35 ans. Les lettres que nous avons envoyées aux autorités israéliennes et à des membres de la Knesset depuis plusieurs mois, et encore dans les jours précédant le vote de ces lois, sont restées vaines.
  • Par ailleurs, un article de Gershon Baskin du « Center for research and information » fait état de la proposition des autorités israéliennes de déplacer la frontière dans la zone de contact Palestine/ Egypte/ Israël, moyennant quoi l’ « enveloppe douanière commune » serait maintenue. Sinon, sa suppression amènerait des formalités supplémentaires de dédouanement qui annihileraient toute chance de développement du :commerce entre la Palestine et Israël, ce qui entraînerait la mort de l’économie palestinienne.

En ce qui concerne l’Autorité Palestinienne, AI est très préoccupée par les exécutions et les « disparitions » qui se multiplient dans les territoires qui relèvent d’elle. Nous avons écrit en août à Mahmoud Abbas pour lui demander de faire rejuger tous les condamnés à mort, les procès ayant abouti à leur condamnation ayant été inéquitables, et de renoncer à la peine capitale Depuis 2000, plus de 100 Palestiniens ont disparu ou ont été exécutés par des groupes armés palestiniens sans que les autorités réagissent. Nous sommes intervenus à lusieurs reprises sur ce point.

  • Mexique

Une action urgente concerne Felipe Arreaga, à Petatlan dans l’état de Guerrero. Il a été arrêté pour avoir protesté contre la déforestation et demandé la protection des communautés indigènes. Nous demandons sa libération immédiate, ainsi que l’abandon des mandats d’arrêt délivrés contre 14 autres écologistes.

  • Chine

L’équipe coordonnée par Jean continue son travail sur le cas de He Depu. Elle écrit à 11 destinataires, dont 10 sont des personnalités susceptibles d’influer sur le sort de son « filleul », parmi elles la ministre de la Santé. Le onzième est lui-même, dans son camp de travail/prison. L’équipe comprend 18 membres, dont 7 membres du groupe 248.

Les courriers partent une fois par mois, par alternance de 5 ou 6 « personnalités ». Tous les 2 mois sont envoyées des cartes postales en chinois adressées à He Depu lui-même.

Ainsi, de novembre 2004 à août 2005 inclus, soit 10 mois, ont été expédiées 900 lettres et 54 cartes, soit 954 courriers au total.

  • Actions Urgentes : opération 24 H pour les AU le 10 décembre

Jeanine, absente ce soir, se chargera de la mise au point des actions du groupe.

  • Autres actions
    • Processus de Kimberley. Les résultats des 350 questionnaires renvoyés par les groupes engagés dans cette action ont été traités. Une synthèse sera envoyée à chacun d’eux.
    • « Non à la torture ». La « guerre contre le terrorisme » a conduit partout à une érosion des droits fondamentaux. AI propose, de septembre àdécembre 2005, une campagne visant à dénoncer le recours à la torture et sa justification au nom de la lutte contre le terrorisme.
      Défenseurs des droits humains en Mauritanie : Bonne nouvelle ! Suite à la campagne d’AI issue du rapport sur les défenseurs des droits humains, plusieurs organisations de défense de ces droits en Maurétanie ont enfin obtenu une reconnaissance juridique de la part des autorités.
    • Cour Pénale internationale : Bonne nouvelle ! Le Sénat mexicain vient d’approuver la ratification du Statut de Rome de la CPI. Les groupes mexicains d’AI y sont pour beaucoup. Cent Etats auront donc ratifié le Statut lors d’un événement spécial qui aura lieu au siège des Nations Unies en septembre.
    • « France, terre d’accueil ? ». Cette action qui réclame de meilleures conditions d’accueil pour les demandeurs d’asile est élaborée par AISF pour la journée mondiale du réfugié. Elle est en ligne sur le site d’AISF. Les cartes diffusées en juin sont toujours valables. On a besoin du plus grand nombre de signatures possible.
    • Semaine de la Solidarité Internationale : 12 au 20 novembre. Un dépliant de participation aux actions sera envoyé en eptembre. France 3 ayant décidé de couvrir l’événement, il sera possible d’utiliser cette couverture médiatique.

III- INFORMATIONS DE LA SF

  • Enfin un rapport d’activité pour AISF !
    En octobre 2004, à l’occasion des Nuits d’Amnesty, AISF publiera son premier rapport d’activité. Il paraissait en effet de plus en plus évident qu’une organisation comme la nôtre ne pouvait se passer plus longtemps de ce type de document, qui constituera un formidable outil d’information et de communication. Chaque groupe en recevra 30 exemplaires gratuits.
  • Collectif français pour la mise en œuvre effective des droits économiques, sociaux et culturels. Suivant la recommandation du SI, la SF a décidé de participer à ce collectif qui se compose d’organisations de solidarité internationale et qui a pour but de sensibiliser les organisations de la société civile à la thématique des DESC et de militer en France pour l’adoption d’un Protocole additionnel au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966.
  • La lettre de juillet du Bureau exécutif fait part de la volonté de ce dernier de donner pour priorité à son mandat le renforcement de la position française à l’international. En 2004-2005, la SF a saisi et créé différentes occasions de faire entendre son point de vue, et le Projet Pilote de recherche sur la France lui a permis de travailler davantage encore avec les équipes du SI. Le Forum nternational de juin a permis à l’ensemble de la section de préparer au mieux le Conseil international de Morelos. Autres sujets de réflexion : la recherche, qui englobe maintenant celle sur son propre pays, et les droits sexuels et de procréation, dont la complexité exige une phase consistante de maturation.
  • Forum international : le problème du recours à la force. Cette question a été débattue en séance plénière au cours du Forum de juin dernier. Le débat s’appuyait sur l’enquête menée auprès des membres de la SF au cours de l’année 2004. Les réponses reçues émanaient de 208 groupes sur 376, soit 55%. Sans entrer dans les détails d’un questionnaire complexe, il apparaît qu’une égalité parfaite, 50% contre 50%, s’est réalisée entre les partisans de la position traditionnelle d’Amnesty et les partisans du changement. Les participants au Forum se sont prononcés différemment : 60% pour la position traditionnelle de neutralité, contre 40% ressentant le besoin d’une évolution. Il ressort clairement de ces votes que la SF considère ce problème avec beaucoup de prudence.
  • Formations
    Entreprises et droits humains : Samedi 1 er Octobre, à la SF
     

 IMPORTANT : le 18 Octobre 2005 à 20H30, Maison des Associations à Grenoble, Rue Berthe de Boissieux, rencontre avec deux militantes pour la paix : une Israelienne et une Palestinienne.

Prochaine réunion le Jeudi 6 Octobre

Pensez au repas du groupe le 5 Novembre 2005