LA LETTRE D'A.I.
Bulletin d'information du groupe 248

N° 196 - Avril 2005

        SOMMAIRE


I - Le Groupe 248
II - les actions
III - Nouvelles de la Section française

I- GROUPE 248

8 présents à la réunion du 7 avril.

 Contact avec les membres individuels

87 questionnaires ont été envoyés il y a trois semaines. Ils ont donné lieu à 13 réponses. La réunion avec ceux des répondants qui ont donné leur accord aura lieu jeudi prochain 14 avril à 18h30. Cinq membres du groupe y participeront.

 Repas de groupe

Il reste fixé au 5 novembre à la Maison pour tous de Saint Nazaire les Eymes. Françoise Vergely a accepté d’en assurer l’animation avec une amie musicienne.

 Réunion intergroupes

  1/ BILANS DES DERNIERES MANIFESTATIONS

 CAMPAGNE FEMMES
Le spectacle, PAROLES DE FEMMES, du 12 mars à l’Espace 600 a réuni une soixantaine de personnes,

Denise Boux, souligne la difficulté de créer un intérêt nouveau autour des violences à l’encontre des femmes, sujet qui est à la fois, mal connu, et dans le même temps largement médiatisé. Le déficit de 100 à 150 euros sera réparti entre les 4 groupes (une trentaine d’euros par groupe).

 Le 21 Mars à Grenoble International, la salle était pleine pour la conférence femmes et violences qui accompagnait l’expo photo .

Le 8 mars, à la Mairie de Fontaine, l’expo de la Campagne était à l’affiche lors de la soirée organisée par la Mairie avec des associations de diverses communautés d’origine étrangère ; des échanges ont eu lieu entre la représentante du groupe 344 et plusieurs femmes d’origine étrangère ; un stand a été tenu 2 demi-journées ultérieures, avec signature de pétitions.
 Nous nous intéressons toujours à la projection du film Moolaadé, film sénégalais sur l’excision dont la programmation est actuellement très restreinte.

 3 JOURS POUR LA LIBERTE

Comme les années précédentes, de belles initiatives, beaucoup d’énergie et d’enthousiasme,

Un programme très diversifié préparé par les étudiants du campus. Un auditoire parfois clairsemé pour les conférences malgré la qualité des intervenants ; audience plus marquée dans la rue le samedi.

2/ LES EVENEMENTS DES MOIS A VENIR

 CONFERENCE DARFOUR le 5 Avril à 17H  :

Sur le Campus, avec: Laurent Correau, Journaliste RFI et Samantha Maurin, AISF

 STAND AI DU 1 ER MAI
Bruno Joux propose de faire un stand le Dimanche 1er Mai à l’arrivée de la manifestation. L’année dernière ce stand avait reçu un excellent accueil. Voir avec Jean-Louis Bret (04.76.96.85.61) pour les modalités d’organisation.

 FESTIVAL COLOMBIE du 23 Mai au 1er juin 2005
Une dizaine de manifestations sont programmées, films, débats, expos.

Fernand diffuse sur internet le programme illustré, n’oubliez pas de le faire passer dans les groupes

- QUARTIER DE NUIT entre le 13 et le 16 OCTOBRE
Un intergroupe travaille sur ce projet, nous avons déjà obtenu des accords de principe pour une collaboration avec plusieurs salles de la région : l’Heure Bleue, la Faïencerie et de l’Hexagone, ainsi qu’un stand dans le hall de MC2. Nous devons donner des réponses fermes pour le 15 Avril.

 Subvention à l’ADA
Le budget de l’ADA ne lui permet pas de faire face aux dépenses nécessaires pour son fonctionnement, en particulier celles des déplacements des demandeurs d’asile devant la commission des recours. Le Secours catholique, le Diaconat protestant, la CIMADE et les groupes d’Amnesty sont donc amenés à accroître leurs subventions. Le groupe décide de porter la sienne à 600 euros.

 Secteur : Prochaines réunions

    • 23 avril Forum militantisme Jeunes, au SN à Paris
    • 21 mai. Après-midi de formation sur la mission d’Amnesty à la salle St Philibert de Saint Ismier

Le travail commencera vers 13h30 après un pique-nique.

    • 18 juin Forum sur l’international

Signalons aussi une Formation sur l’asile par Nathalys Martin le 13 mai au siège de l’ADA, 12bis rue Joseph Chanrion
 Odile se rend à la formation sur les DESC le samedi 9 avril à Paris.

II- ACTIONS EN COURS

 Armes : un marché hors contrôle !

 Pétition photos. On en est à près de 225.000 signatures dans le monde, dont 11.700 pour la France. C’est bien, mais on est encore loin de l’objectif de 30.000 visages pour la section française d’ici juillet 2006 !

 Notez qu’à l’occasion de la sortie du rapport « Armes à feu : les femmes en danger », les campagnes « Armes » et « Femmes » s’unissent aussi pour les pétitions. Il est donc judicieux d’utiliser en même temps les pétitionsdes deux campagnes : photos pour l’une, et empreintes pour l’autre. L’affiche plastifiée de Lilian Thuram fournit une bonne accroche visuelle.

Bilan de l’atelier de Dar Es Salam. Dans cette ville, du 20 au 22 février s’est tenue une conférence internationale sur le thème des transferts d’armement et leurs effets au niveau mondial. Elle a rassemblé les représentants de 31 pays ainsi que 10 ONG. C’est un progrès : seulement une quinzaine de pays assistaient à la conférence précédente. Tout le monde s’est trouvé d’accord sur les grands principes, mais la plupart des états renâclent devant les contraintes nécessaires. La discussion se poursuivra en 2005 et 2006.

 Rapport au Parlement. L’analyse du 5 ème rapport du gouvernement français au Parlement sur les ventes d’armes fait apparaître que ces ventes ne sont pas aussi vertueuses qu’il le prétend : un certain nombre de clients ne respectent guère les droits de la personne. Des ventes ont eu lieu en direction de pays sous embargo tels que la Chine, la Croatie, la Géorgie, l’Inde, l’Iran, le Pakistan.

 Film : « Le cauchemar de Darwin ». Il appartient à la catégorie des films après lesquels il n’est plus possible de regarder le monde avec les mêmes yeux. Et ce qui est vrai des filets de perches du Nil vaut aussi bien pour les diamants du Sierra Leone, les bananes du Honduras, et le pétrole de l’Irak, de l’Angola, du Nigeria… L’Espace Aragon l’a programmé la semaine du 11 au 17 mai

 Rapport « Armes à feu : les femmes en danger ». Comme il a été dit plus haut, les campagnes « Armes, un marché hors contrôle » et « Halte à la violence contre les femmes » se rassemblent autour de ce rapport, lancé à l’occasion de la Journée internationale des Femmes, qui a été marquée entre autres le 7 mars par une conférence de presse à Johannesburg. En France, le lancement du rapport s’est fait principalement par voie de presse.

Actuellement, le travail consiste essentiellement à diffuser le rapport et à le faire connaître. La version brochée sera disponible à partir du 10 avril.

Actions

    • Lettre à M. Chirac. Contrairement à ce qui avait été dit, cette action n’est pas limitée dans le temps et n’est pas réservée aux groupes. Un modèle de lettre a été envoyé par mail aux membres du groupe.
    • Lettre à M. le Ministre des Affaires étrangères pour Dar Es Salam L’absence de toute représentation française à cette conférence est extrêmement regrettable. AI demande donc au ministère des AE une participation plus active de la France en ce qui concerne le projet de traité sur le contrôle des armes. Un modèle de lettre a été également envoyé.

Chine
 Jean a envoyé en langue chinoise des petits textes destinés à Le Depu, pour lequel l’action continue. Une quinzaine de lettres ont également été envoyées en faveur de Lobsang Jinpa, moine du monastère de Serwa, dans le Khan,aujourd’hui âgé de 33 ans, qui a été condamné le 6 juillet 1994, par la Cour populaire intermédiaire de Chamdo, à 15 ans d’emprisonnement et 5 ans de privation des droits civiques pour « propagande révolutionnaire ».

Mexique
 La dernière réunion du sous-groupe a été consacrée aux courriers en direction des parlementaires mexicains au sujet de la prochaine révision de la constitution, et aux femmes indigènes victimes des violences effectuées par les militaires dans l’Etat de Grumero. L’action se polarise sur 6 cas.

 Colombie
 Cinq membres de la Comisión Intereclesial de Justicia y Paz (Commission interecclésiastique Justice et paix), une organisation de défense des droits humains, auraient été enlevés le 31 mars, à 7 heures du matin, par des hommes armés qui se seraient présentés comme appartenant aux Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia (FARC, Forces armées révolutionnaires de Colombie), un groupe de guérilla. Deux actions urgentes ont aussitôt été lancées. Ils ont retrouvé la liberté quelques jours plus tard

Cet enlèvement fait suite à l’assassinat de membres de la communauté de San José d’Apartado, qui a également donné lieu à des actions de notre part. La présence de plus en plus forte des acteurs armés en Uraba accroît l’inquiétude de la population.

 Enfants
 Le 1 er mars, par une majorité de 5 voix contre 4, la Cour Suprême des Etats-Unis d’Amérique a prohibé l’exécution des mineurs délinquants. C’est une date importante. D’une part, c’est une avancée de grande ampleur pour le respect des droits humainsdans un pays qui se veut un modèle pour tous. Cela constitue un argument de poids à utiliser envers les pays qui ne respectent pas ce principe, comme la Chine, l’Iran, le Soudan et le Pakistan.Par ailleurs, c’est la démonstration de l’efficacité des pressions de l’opinion internationale. Le juge Kennedy, qui a rédigé l’opinion de la Cour au nom de sa majorité, a fait part de « l’immense poids de l’opinion internationale, opposée à la peine de mort pour les mineurs », ajoutant : « si l’opinion de la communauté mondiale ne contrôle pas notre décision, elle mérite le respect et offre un appui significatif à nos conclusions » .

Voilà un encouragement à poursuivre le combat pour l’abolition générale de la peine de mort .

La Coordination française contre l’exploitation des enfants, créée en novembre 2004 par La Marche mondiale contre l’exploitation des enfants, Caritas France et la commission enfants d’Amnesty, a publié sa première lettre. Elle annonce que comme point de départ, elle se penchera sur la problématique du travail des enfants sous toutes ses formes.

Femmes
 Comme il a été dit plus haut, les actions de la campagne Femmes et celles sur les armes sont désormais unifiées. Il s’agit de diffuser le rapport « Armes à feu : femmes en danger », co-écrit par AI, Oxfam et le RAIAIL. Un dépliant le présentant est à diffuser, ainsi qu’une nouvelle pétition et deux affichettes reprenant les visuels de la campagne publicitaire.

La campagne est relancée pour une nouvelle année. La nouvelle pétition ne remplace pas l’opération « Empreintes de mains », mais elle la complète. On peut la trouver entre autres sur le site de la SF.

Semaine DDH . Elle a été marquée par la conférence-débat « Paroles de femmes engagées dans le monde : les droits humains s’accordentaussi au féminin » qui a eu lieu à la Mairie de Paris et qui a clôturé le séjour en France des cinq défenseures qui avaient été invitées. Pendant une semaine, elles ont enchaîné les rendez-vous auprès des responsables de nombreuses institutions, et elles ont rencontré leurs parrains et marraines qui s’engagent à les soutenir à long terme.

 Moolaadé . Ce film qui a pour objet les mutilations sexuelles féminines passera à l’Espace Aragon dans la semaine du 4 au 10 mai .

 Journée d’étude Le 14 avril, à la Mairie du IXème arrondissement de Paris, aura lieu une journée d’étude sur le thème : « Droits humains et réalités : Regard pluriel des sciences humaines et des religions », avec des spécialistes des sciences humaines et des religions . L’entrée est libre.

 Israël et TO
 Le rapport « Israël et Territoires Occupés : Les femmes face au conflit, à l’occupation et au patriarcat » est en cours de traduction. Parallèlement, est en cours de préparation une action qui s’inscrira dans le cadre général de la campagne : « les droits humains s’accordent aussi au féminin ». Une présentation du rapport et des actions proposées est disponible sur le site de la SF www.amnesty.asso.fr

Caterpillar. Le 13 avril se tiendra aux Etats-Unis l’Assemblée générale des actionnaires de Caterpillar. AIUSA et un groupe d’actionnaires mené par Jewish Voice for Peace interviendront sur l’utilisation des engins de la marque pour la destruction des maisons palestiniennes. Pour soutenir cette démarche, la commission « Entreprises » de la SF proposera une action.

 Peine de mort. Une trentaine de condamnés attendent leur exécution dans les prisons palestiniennes, après des procès qui ne respectaient pas les normes internationales d’équité. Irène Khan est intervenue auprès de Mahmoud Abbas, et AISF doit le faire auprès de la Déléguée Générale de la Palestine en France, Leila Shahi.

 Processus de Kimberley
 En 2003, lors du sommet du G8 en France, la SF s’était fortement investie sur le travail visant à dénoncer le lien entre violations des droits humains, exploitation des ressources naturelles et transferts d’armes.

Dans ce cadre, les groupes des réseaux MSP, IFI, Entreprises et Afrique de l’Ouest entreprennent une action portant sur les diamants de la guerre et le processus de Kimberley, destiné à enrayer l’afflux de ces pierres sur le marché légal. Elle vise à établir un état des lieux du respect de ce processus par l’industrie du diamant en France au moyen d’une enquête. Une action auprès des autorités françaises est également en préparation.

Informations IFI
 La Commission IFI avait déjà lancé des actions pour protester contre le fait que la mise en coupe réglée des richesses de la RDC, en particulier les diamants, avait comme conséquence des violations massives des droits humains. Il était donc logique qu’elle soit partie prenante dans l’action concernant le processus de Kimberley.

Le réseau IFI avait également saisi le FMI et la Banque Mondiale de la situation dramatique dans laquelle se trouve l’organisation des services sociaux et de santé au Burundi incapables de soigner les nombreuses femmes atteintes du Sida. Dans sa réponse, le Directeur des bureaux européens du FMI, Flemming Larsen, souligne le rôle du FMI dans l’allègement très substantiel de la dette qui devrait être suivi par l’annulation du reliquat, ce qui devrait permettre d’élargir l’enveloppe consacrée aux dépenses sociales.

Début mars, les créanciers du Club de Paris ont effectivement accordé au Burundi d’ importantes remises sur sa dette.

Deux des résolutions présentées par la SF pour le Conseil international de Morelos en août prochain concernent le domaine de la commission IFI : - celle sur l’accord général sur le commerce des services. Il est nécessaire que les services de base soient préservés

- la résolution « Publiez ce que vous payez », destinée à obtenir la plus grande transparence des revenus provenant de l’exploitation des ressources naturelles.

Autres actions

 Soudan. Les interventions continuent dans le cadre du Programme Action Pays (PAP)

 Côte d’Ivoire. La situation était devenue catastrophique, les civils étant une fois de plus les victimes de violations de droits humains où toutes les parties, en toute impunité, ne respectaient aucune obligation, convention, résolution, aucun accord, aucun engagement. Le plan de paix conclu sous l’égide de Thabo Mbeki fait apparaître un espoir.

 Suivi de la mobilisation publique du 6 novembre 2004 en faveur de la population civile de la République de Tchétchénie. Ce sont 20.000 cartes qui ont été envoyées au Président de la république Jacques Chirac (et non 90.000)

 Suite de la situation en Irak. Une centaine de groupes continuent à suivre la situation. Les prochaines interventions concerneront la situation des femmes.

 Myanmar. U Win Tin, membre du parti de Aung san Suu Kyi, a passé son 75 ème anniversaire en prison après 20 ans de détention. Voir le site de la SF.

 Quinzaine du commerce équitable. L’Association Max Havelar l’organise du 30 avril au 15 mai 2005. La Section française a décidé l’année dernière d’assister, en tant qu’observateur, au conseil d’administration de Max Havelar pour une période de un an. A l’issue de cette période, la section pourra décider des meilleures formes d’action communes, y compris l’adhésion au CA en tant que membre.

 Action Syndicats 1 er mai. Elle portera cette année, entre autres, sur la catastrophe de Bhopal en Inde. En janvier, une carte- pétition a demandé la décontamination du site. En avril, l’action vise la reconnaissance de la responsabilité de Dow Chemical, aujourd’hui propriétaire d’Union Carbide, à l’origine de la catastrophe.

 III- INFORMATIONS DE LA S. F.

 Mort de Peter Benenson
Le fondateur d’Amnesty International nous a quittés le 25 février dernier. Le numéro d’avril de la Chronique est consacré pour une bonne part à cet homme auquel nous devons tant.

La firme Yasmines utilise abusivement le nom d’Amnesty
La SF réitère ses avertissements et ses protestations concernant les procédés de cette entreprise qui associe systématiquement le nom d’Amnesty à ses activités.

Rapport du SI sur la France
Ce rapport fait état d’une série de faits survenus pendant une période allant de 1991 à 2005 : contrôles d’identité abusifs, non-respect des droits des suspects en garde à vue, problèmes d’enregistrement des plaintes, inertie du ministère public et de la police, retards dans les procédures judiciaires et condamnations de pure forme. Ce rapport aborde le problème de l’impunité policière et s’appuie sur plus de 20 cas d’homicide par balle, de mort en garde à vue et de torture ou mauvais traitements.

Une conférence de presse a eu lieu le 6 avril. Le rapport sera envoyé aux autorités françaises, et aux groupes. Une action sera possible pour ceux qui le désirent.

Propositions de formations

 30 avril : Institutions Financières internationales. Niveau 1 Au secrétariat national de 10h à 18h.
28 mai : Transferts d’armes MSP et violations des droits humains. Même lieu et même horaire.
28 mai : Trésoriers de groupe. Même lieu, même horaire.

Hôtel Rwanda
 Ce film est sorti le 30 mars dans plus de 200 salles en France. La SF a décidé de le soutenir, car il met en images avec beaucoup d’acuité et de réalisme l’horreur du génocide rwandais dénoncé par Amnesty, mais aussi l’absence de réactions de la communauté internationale. Il permet d’interpeller un large public à ne pas rester insensible devant les pays oubliés où la situation des droits humains est catastrophique.

Quartiers de nuit
 Au 28 février, 168 groupes étaient inscrits, dont le nôtre. Ils disposeront de deux supports de communication : des affiches de 40x60cm, et des tracts et cartes postales. Deux produits pourront être vendus au public lors des soirées : un bracelet avec une lanière de cuir et un quartier de lune au centre , et une écharpe en laine et acrylique en deux présentations.

Allongez-vous contre la peine de mort aux Etats-Unis
 Depuis le rétablissement de la peine de mort aux Etats-Unis le 2 juillet 1976, les membres d’Amnesty et d’ACAT-France organisent le 2 juillet un DIE-IN, auquel chacun, en particulier les membres d’AI, sont invités à se joindre. Prière de se signaler.

Pour finir, quelques nouvelles propres à redonner du moral (au cas où ce serait nécessaire):

  • Au Chili, le procès du général Pinochet ,qui avait été inculpé le 13 décembre 2004, va commencer .
  • En Argentine, le Congrès a annulé les lois d’amnistie qui mettait un point final aux procès contre les responsables de la dictature. 120 militaires sont détenus et inculpés pour violations des droits de l’homme, et les forces armées ont fait leur mea culpa. Une centaine d’enfants de disparus ont pu retrouver leur famille biologique. L’école de la Marine, célèbre centre de torture à Buenos Aires par lequel sont passées quelque 5000 personnes va être transformée en musée
  • En Uruguay, dès son arrivée au pouvoir le 1 er mars, le nouveau président a promis d’enquêter sur la dictature militaire (1973-1985) et d’indemniser les victimes.
  • Au Niger, un chef touareg vient d’affranchir la totalité de ses esclaves un an après l’interdiction de l’esclavage dans le pays. Les mentalités changent.
  • Au Mali, la transition démocratique est en voie de réussite depuis la chute de la dictature en 1991. Les partis politiques sont actifs, les journaux indépendants existent.
  • En Géorgie, en Ukraine, en Kirghizie, des pouvoirs despotiques ont cédé la place sans effusion de sang….


Prochaine réunion le Jeudi 5 Mai 2005
 Maison pour tous- Montbonnot