LA LETTRE D'A.I.
Bulletin d'information du groupe 248

Vallée du Grésivaudan

N° 195 - mars 2005

        SOMMAIRE


I - Le Groupe 248
II - les actions
III - Nouvelles de la Section française

I- GROUPE 248

 La réunion du 3 mars a été suivie par 12 personnes

1- Contacts avec les membres individuels.
 Marie s’en occupe avec France. Une invitation, à laquelle sera joint un petit questionnaire, sera envoyée à tous les membres et sympathisants connus pour le 14 avril à partir de 18h30, à la Maison pour Tous de Montbonnot.

2- Intergroupes

 1/ Campagne FEMMES
Rappel soirée Paroles de femmes le 12 Mars à l’Espace 600

Le GR 344 organise une exposition à la mairie de Fontaine avec des affiches de la campagne durant 10 jours avec 2 stands AI les 11 et 18Mars pour informer et faire signer des pétitions.

L’Antenne "Jeunes" a organisé le 25 Février une soirée café théâtre à la salle Berlioz au campus

2 / 3 jours pour la liberté les 31 Mars,1er et 2 Avril
Le programme est sur le site de l’antenne campus et AI Alpes

3/ Festival Colombie.
Le GR 344 a contacté les organisateurs de la soirée de Claix et y participera le 23 Mai

4/ Quartier de nuit
Une 1ere réunion avec des représentants des 4 groupes eu lieu ;le Gr 248 a pris contact avec La Faiencerie à La Tronche et l’Hexagone .

5/ Campagne diamant
Cette campagne commune aux commissions Entreprise/MSP/IFI consistera entre autres à faire des enquêtes auprès des bijoutiers pour voir s’ils appliquent le principe de Kimberlay (traçabilité des diamants pour éviter que l’argent n’aille alimenter le commerce des armes) ;le nombre d’enquêtes doit être significatif ;il serait bon de se répartir les bijouteries et que chaque groupe fasse environ 4 à 5 enquêtes dans son ‘aire d’influence’

6/ Dossier Srebrenica
Mr A. Prochasson, président du Forum pour la démocratie dans les Balkans (à Grenoble) est prêt à relayer l’action lancée par AI sur les suites de Srebrenica dans sa chronique de Février avec l’envoi de lettres à Mme .Alliot -Marie de la part de ses adhérents et pourquoi pas un stand sur ce sujet en Juin. .J.Nicolas assure la coordination avec le Forum .

7/ Divers

  • 18 et 19 Mars «  Printemps des droits humains  » par l’Antenne jeunes au campus
  • Mars :conférence sur les escadrons de la mort à Grenoble International
  • Jusqu’au 4 mai  : exposition sur G.Tillion au musée Dauphinois et visite guidée avec Mr. Duclos, Conservateur du Musée dauphinois, le 26 Mars à 15h. Ne pas oublier de s’inscrire auprès de Fernand

3- Questions diverses

  • Repas du groupe. Il faut qu’un intervalle suffisant le sépare de Quartiers de Nuit. La meilleure date à laquelle la salle de Saint Nazaire est libre est le samedi 5 novembre.
  • Mr Jean Claude Duclos, directeur du Musée Dauphinois, propose une visite guidée de l’exposition sur Germaine Tillion le 26 mars. Ne pas oublier de s’inscrire auprès de Fernand.
  • Une action auprès des bijoutiers de l’agglomération est envisagée afin de les alerter sur le trafic de diamants en provenance de pays d’Afrique où leur pillage par des groupes divers permet d’alimenter l’approvisionnement en armes qui provoquent des ravages dans la population.
  • Paroles de femmes. Dix femmes militantes d’âges différents s’expriment sur l’oppression et les violences faites aux femmes :
    Samedi 12 mars à 20H à l’Espace 600 8€ Venez nombreux !
  • Pour le dixième anniversaire du massacre de Srebrenica , nous envisageons un envoi de courrier et un stand.
  • La Maison des Droits de l'Homme en Isère sera hébergée au MRDI pendant les travaux de sa mise en place et une plaque identifiera le siège social de cette Maison au Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère.
II- ACTIONS EN COURS

  Armes, un marché hors contrôle

  Le 4 ème forum Social Mondial a réuni plus de 155 000 personnes venant de 135 pays et appartenant à 6588 organisations. Parmi cette foule, une quarantaine de membres d’Amnesty venus de divers pays d’Amérique tant du Sud que du Nord et d’Europe ont présenté la campagne avec deux objectifs : la visibilité et la pétition photo. Le premier d’entre eux a été atteint grâce à une banderole de 9 mètres brandie dans les manifestations, l’organisation d’un séminaire et de nombreux contacts avec d’autres organisations.

Le deuxième a été plus difficilement rempli du fait d’ un nombre insuffisant de photographes, peu de Brésiliens s’étant portés volontaires (il n’y a pas encore de section au Brésil). Il faudrait prévoir un plus fort investissement amnistien pour les prochains Forums.

Bilan de la pétition photo On en est à près de 222 000 photos pour la campagne, et 11 500 photos en ligne pour la France.

  Dernières infos :

    • L’affiche de Lilian Thuram est désormais disponible
    • Le Gala annuel de la Section française d’AI a eu lieu le 4 février au Théâtre des Champs Elysées sur le thème de la campagne « Contrôlez les armes » avec la participation de diverses personnalités et de l’Orchestre national de France.
    • Le Rapport au Parlement sur les exportations d’armement de la France portant sur les années 2002 et 2003 est enfin sorti. Il montre que les ventes à l’étranger ont atteint 4,3 milliards d’euros. L’Europe et l’Asie sont les premiers marchés. La France a confirmé au cours de ces deux années sa place de troisième exportateur mondial d’armement, derrière les Etats-Unis et la Grande Bretagne., et devant la Russie et l’Allemagne. A eux seuls, ces cinq pays représentent 90% du commerce mondial.

Nous n’avons toujours pas l’assurance que les matériels exportés ne soient pas utilisés à des violations des droits humains, ce qui nous amène à continuer la campagne actuelle.

- Action conjointe campagnes « Contrôlez les armes » et « Halte à la violence faite aux femmes . A partir de mars 2005, ces deux campa-
gnes vont unir leurs efforts pour travailler sur l’impact des armes à feu sur la vie des femmes, dénoncé par le rapport « The impact of
guns on women’s live » lancé début mars. Cette coopération durera six mois.

Actions

  • Action Taser en direction du ministre de l’Intérieur. La SF a envoyé un courrier au ministre de l’Intérieur pour lui faire part de ses préoccupations et obtenir une entrevue. Après trois relances, la réponse qui a été donnée était de prendre contact avec la section des correspondances, laquelle depuis plus de deux mois n’a toujours pas répondu.
  • Pendant ce temps, aux Etats-Unis, suite au rapport d’Amnesty, l’utilisation du Taser a été interdite ou suspendue dans plusieurs localités ou Etats. Ce n’est malheureusement pas le cas général, et plusieurs nouveaux décès ont eu lieu.
  • En France, l’utilisation du Taser s’élargit. Il convient donc d’envoyer de nouvelles lettres au ministre de l’Intérieur.
  • Action Colombie en direction du ministre de l’Intérieur colombien . En septembre 2004, un rapport est paru sur la région de l’Arauca, où la situation relative aux droits humains est particulièrement préoccupante, accompagné par cinq cartes d’actions, dont une carte MSP. Du fait de sa richesse en pétrole, le département d’Arauca est l’enjeu d’une âpre lutte entre les forces gouvernementales et paramilitaires et les groupes d’opposition armée. La politique de sécurité mise en place par le gouvernement aboutit en fait à impliquer de plus en plus les civils dans le conflit, avec les conséquences les plus dommageables pour eux. Un carte d’action, qui peut prendre la forme d’une lettre, invite donc le ministre de l’Intérieur colombien à cesser d’impliquer les civils dans ce conflit.
  • Chine
    Bilan de l’année de la Chine, de janvier à juillet 2004 : 89 groupes y ont participé ; 2184 signatures ont été recueillies sur les pétitions, de nombreuses lettres ont été envoyées. Les informations parues dans la Chronique et dans les dépliants ont été diffusées, des manifestations extérieures diverses : conférences, spectacles, interventions dans les établissements scolaires, foires aux livres, expositions ont été organisées, des contacts de divers types ont été pris.
    La coordination Chine considère ces résultats comme très encourageants.
    Le sous-groupe coordonné par Jean continue à agir en faveur de He Depu . 112 lettres ont été envoyées en février à 8 autorités différentes. De plus, une fois par mois, une lettre au Ministère de la Santé demande que He Depu reçoive les soins que son état réclame. Des cartes en chinois destinées au prisonnier lui-même sont maintenant disponibles.
    Une action urgente a été effectuée en faveur de Hada, un prisonnier d’opinion mongol emprisonné depuis 1995.
Mexique
  • Cette action se poursuit jusqu’en avril 2005. Amnesty est très préoccupée par le refus des autorités mexicaines de considérer les allégations de torture et de mauvais traitements commis à Guadalajara (Etat du Jalisco) en marge du sommet Union Européenne-Caraïbes-Amérique latine, et formulées par une centaine de manifestants les 28 et 29 mai 2004. Ces violences graves sont directement imputables à des agents de la police municipale et de la police d’Etat au cours de manifestations, lors des interrogatoires, et en détention.
  • Une action sera menée jusqu’en avril pour obtenir qu’une enquête impartiale soit ouverte sur ces allégations de torture et que les auteurs de ces actes soient traduits en justice.
  • Les assassinats de femmes continuent par ailleurs. Le journal La Jornada estime que 30 d’entre elles sont tuées chaque jour. Après une entrevue avec le président Fox, les mères des jeunes femmes disparues ont déclaré qu’il n’y avait rien à attendre des autorités, qui n’ont aucun intérêt à régler le problème. Toutefois, 10 hommes appartenant à un gang, dont un américain, ont été condamnés à des peines allant de 40 à 43 ans de prison.

 Une réunion du sous-groupe aura lieu chez Marie le 23 mars à 18h30

Enfants
  •  La quatrième phase de la campagne « Halte à l’exécution de mineurs délinquants » débute maintenant pour se terminer en juin. Il s’agit d’envoyer le plus rapidement possible, le mieux serait avant la fin de mars, un maximum d’appels vers la Chine, l’Iran et le Soudan afin de maintenir la pression internationale pour que cessent les condamnations et les exécutions de personnes âgées de moins de 18 ans au moment des faits qui leur sont reprochés.
  • La récente évolution de la situation, au Pakistan justifie également une action s’adressant au président Musharraf.
  • Il faut saluer l’arrêt de la Cour Suprême des Etats-Unis interdisant la condamnation à la peine capitale pour des faits ayant eu lieu avant l’âge de 18 ans. Il est à remarquer que parmi les attendus de l’arrêt, la pression de l’opinion publique internationale tient une grande place. Cela montre que nos interventions ne sont pas vaines, et nous encourage à persévérer. Une crainte malgré tout : qu’ayant lâché du lest en ce qui concerne les mineurs, les autorités américaines ne renforcent leur position pour les autres condamnés. Comme l’écrit Le Monde : « Travailler à rendre la peine de mort impraticable est une stratégie pertinente, mais qui ne peut dispenser de mener aussi le combat de principe contre son injustice fondamentale »
  • D’autres actions sont engagées pour la protection d’un jeune de 16 ans au Venezuela, pour dénoncer la traite aux fins d’exploitation sexuelle, des jeunes filles du Kosovo et la recrudescence du recrutement d’enfants par les Tigres Tamoul au Sri Lanka . A la réunion de la Commission Enfants à laquelle s’est rendue France, on a beaucoup insisté sur le sort des enfants soldats. Leur nombre est évalué entre 300.000 et 500.000, et est lié à la diffusion des armes légères qu’il leur est facile et amusant d’utiliser. Le cas des filles est le plus tragique, car leur réinsertion est des plus problématique.
Femmes
  •  Rappel de quelques dates :
    - Fin février : lancement de la campagne d’affichage à travers la France. Deux affiches : l’une sur les violences domestiques, l’autres sur les violences lors des conflits armés.
    - 9 mars : sortie en salles du film « Mooladé ».
    - 14 mars : réunion publique « Paroles de femmes engagées » (sur invitation) à la Mairie de Paris autour de 5 femmes défenseures.
    - 14 avril : Journées d’études « Les femmes : droits humains et réalités- Regards pluriels sur les sciences humaines et les religions », Mairie du 9 ème arrondissement de Paris.

Calendrier et mises à jour peuvent être consultés sur www.amnesty.asso.fr

Une action est entreprise en direction du Pakistan, où une femme médecin a été violée.

Israël et TO
  • Une commission militaire, nommée par le Chef d'Etat-Major des Armées Israéliennes Moshe Ya'alon pour examiner la politique de démolitions "punitives" de maisons (c'est à dire les démolitions de maisons appartenant aux familles de Palestiniens coupables ou suspectés d'être impliqués dans des attentats suicides ou autres attaques contre des civils et des soldats israéliens), a déposé récemment ses recommandations. Conformément à celles-ci, le Ministre de la Défense Shaul Mofaz a annoncé le 17 février sa décision de mettre fin à cette politique du fait de son caractère non dissuasif, voire contreproductif.
  • Naturellement, Amnesty International salue cette décision, mais il est important de ne pas oublier que ces démolitions "punitives" ne représentent qu'un faible pourcentage de l'ensemble des démolitions de maisons effectuées. Par ailleurs il faut savoir si les personnes dont la maison a été démolie vont être dédommagées ou indemnisées d'une manière ou d'une autre.
    Nous écrivons aux autorités israéliennes pour leur faire part de ces préoccupations.
Autre actions :
  • Tchétchénie. Sur la base de toutes les cartes envoyées à la Présidence de la République, AI demandera un rendez-vous à l’Elysée.
  • Protocole facultatif à la Convention contre la torture . 5 000 cartes demandant sa signature et sa ratification par la France ont été envoyées à la Présidence de la République depuis janvier, mais il est important de continuer à agir. Une affiche est disponible.
  • Etats-Unis :Torture dans les centres de détention . Une action mondiale d’une durée d’un an a commencé en janvier. Elle consiste en la signature d’une pétition., qui sera remise à l’Ambassade des Etats-Unis le 28 mars, date anniversaire de la révélation des sévices de Abou Ghraib.
  • Algérie . Les prochaines actions concerneront les violences faites aux femmes.
  • Réseau d’alerte défenseurs des droits humains (DDH) Europe . Il nous est proposé de rejoindre ce réseau, qui travaille essentiellement sur la Fédération de Russie et la Turquie, ainsi que sur les AU concernant les défenseur(e)s dans tous les pays de la région. Compte tenu de la surcharge de travail des membres actifs du groupe, on décide avec regret de ne pas participer pour l’instant.
III- INFORMATIONS DE LA SECTION FRANCAISE
  • Florence Aubenas et Hussein Hanoun Al Saadi. AISF a accepté de soutenir un appel des familles de « disparus ». On trouvera sur son site l’appel adressé à Libé et au comité de soutien.
  • Isabelle Minière , sympathisante d’Amnesty, a écrit un livre « Cette nuit là », récit fort sur la violence mentale que peut subir une femme. Dans le cadre de la campagne « Violence contre les femmes », elle se déplace avec plaisir pour apporter son soutien à Amnesty .
  • Crise au Darfour. Le travail de crise d’AI sur le Soudan a pris fin le 31 janvier. Nous continuons cependant à travailler sur le PAP Soudan, pays prioritaire pour l’ensemble du mouvement.
  • Le 9 janvier a été signé à Nairobi l’accord de paix final entre le gouvernement du Soudan et le Mouvement Populaire de Libération du Soudan qui met un terme à 21 ans de guerre civile. Il n’empêche que la situation reste très sombre :
    • au Darfour, les combats se sont intensifiés et la situation sanitaire se dégrade très sérieusement
    • dans l’est du pays, à Port Soudan et dans la province de Kessala, les tensions montent et des émeutes violentes ont éclaté
    • Dr Mudawi Ibrahim Adam, défenseur des droits humains, a été de nouveau arrêté ;

Les actions d’AI consistent en une pression sur les Etats membres du Conseil de Sécurité pour obtenir la saisine de la CPI (voir le site de la SF),

  • Résolutions du BE pour le Conseil international

Le BE a déposé 6 résolutions :

  • Droit à l’éducation On y insiste particulièrement sur l’inégalité entre filles et garçons et sur les populations marginalisées
  • Importance des groupes On y rappelle l’importance des groupes comme entités d’un travail sur la durée.
  • Accord général sur le commerce des services et droits humains (AGCS). Demande au CEI d’apporter une attention particulière à l’impact de l’AGCS sur les droits humains.
  • Désinvestissement Etudie la position qu’AI serait appelée à avoir par rapport à des entreprises qui investiraient dans des pays caractérisés par de graves violations des droits humains.
  • Politique linguistique Interpelle le CEI sur la politique du mouvement en matière de multilinguisme.
  • « Publiez ce que vous payez » Demande au mouvement de prendre position en faveur de la transparence financière des revenus provenant de l’exploitation des ressources naturelles.
  • Commission LGBT ( lesbiennes, gays, bis et trans) .
    La majorité des membres de la commission a annoncé sa démission. Cette démission collective repose sur un constat de désengagement du mouvement quant à la question LGBT et sur le fait que les préoccupations liées aux discriminations n’ont pas été traduites dans le Plan opérationnel du SI. Elle laisse toutefois ouvertes des perspectives d’avenir.
  • Formations
    • Entreprises et droits humains Samedi 26 mars de 10h à 18h, au Secrétariat national.
    • Droits économiques, sociaux et culturels Samedi 9 avril, de 10h à 18h, au Secrétariat national.

  • Printemps des droits humains
    Marathon de lettres organisé par les Antennes jeunes, cet événement aura lieu les 18 et 19 mars dans une vingtaine de villes, dont renoble.
  • Quartiers de nuit
    152 groupes au moins sont inscrits . Il est prévu d’imprimer 8 millions de programmes, devant toucher 20 millions de personnes. Les salles qui accepteront de labelliser leur soirée doivent être trouvées pour le 11 mars.
  • Travail sur son propre pays
    La Lettre de l’International de décembre est entièrement consacrée à la règle du travail sur son propre pays (Work On Own Country, ou WOOC). C’est en effet au Conseil international de 2005 que se décidera l’avenir des projets pilotes et des modalités de travail sur son propre pays. Un document / questionnaire a été adressé à toutes les sections pour permettre de débattre sur cette question à tous les niveaux. Pour le groupe 248, il sera adressé à chacun par mail ou par courrier.

 

Prochaine réunion le 7 avril

Maison pour tous de Montbonnot