LA LETTRE D'A.I.
Bulletin d'information du groupe 248

N° 171 - Janvier 2003

        SOMMAIRE  


I - Le plan Stratégique intégré
II - Groupe 248
III - les actions
IV - Nouvelles de la Section française

 

 

 

I-UNE APPROCHE DU PLAN STRATEGIQUE INTEGRE (PSI)

Nous sommes actuellement dans la phase finale de l'élaboration du plan stratégique intégré qui doit être présenté au prochain Conseil international de Mexico en août prochain, celle de la consultation des sections du mouvement. C'est dans cette optique que l'Assemblée générale du secteur Rhône-Alpes qui s'est tenue le 12 janvier à Chambéry lui a consacré une matinée animée par Martine Hertz, responsable du militantisme au Secrétariat national.
Martine a d'abord fait ressortir que les plans existent depuis longtemps à Amnesty, mais qu'il s'agissait de plans à court ou à moyen terme, et qu'ils s'inscrivaient dans un contexte différent de celui qui prévaut actuellement. La période couverte par le PSI sera plus longue, puisqu'il couvrira les années allant de 2004 à 2010, et il sera lié à l'évolution du mandat décidée par le dernier Comité International à Dakar. On est en effet passé de l'énumération de ce qu'on fait, à la mise en place d'un cadre dans lequel on peut faire beaucoup plus de choses. Dans cette perspective, le terme de " mandat " s'estompe pour faire place à celui de " mission ", qui correspond à la vision d'un monde dans lequel chacun pourra jouir de la totalité de ses droits, en particulier le droit à l'intégrité physique et mentale, le droit à la liberté d'opinion et d'expression et le droit à la non-discrimination. 

Ce cadre est tellement large qu'il est impératif de déterminer exactement ce qu'on fera, d'où la nécessité d'un plan. Ce plan est élaboré par un Comité dépendant du Secrétariat international où, à côté des différents organismes dirigeants, la base du mouvement est représentée. Les propositions en émanant sont discutées par les différentes sections, puis soumises au Conseil international, qui en débattra avant de prendre les décisions qui orienteront l'action d'Amnesty pour la période à venir. Elles constitueront la base à partir de laquelle se coordonneront les plans des différentes sections. 
Le Comité propose que l'action d'Amnesty soit orientée par trois grands principes : la responsabilité, la durabilité, l'équité. La Section française propose de les remplacer par ceux de responsabilité, de solidarité et d'obligation de rendre des comptes.

Le contenu du PSI se répartit en trois grands chapitres :
-La stratégie des Droits de l'Homme : vers quoi veut-on aller ?
-La stratégie d'organisation : quels moyens utilisera-t-on pour atteindre les buts poursuivis ?
-La stratégie financière : comment rassemblera-t-on les ressources financières nécessaires, et comment seront-elles réparties ?

La stratégie des Droits de l'Homme comprend elle-même 7 objectifs
- La lutte contre la discrimination, qui suppose de travailler sur les cadres légaux, l'éducation aux droits de l'homme et la lutte contre le racisme.
- La lutte contre l'impunité, c'est à dire l'obligation de rendre des comptes.
- La défense de la liberté d'expression, de l'intégrité physique et psychique.
- La protection des Droits de l'Homme pendant les conflits armés 
- Le renforcement de la protection des droits des réfugiés, migrants, déplacés et victimes de trafics.
- Le travail en faveur de la justice socio-économique, la prévention et la réparation des atteintes graves aux DESC.
- La lutte contre les menaces pesant sur les droits humains, qui se sont aggravées depuis le 11 septembre 2001.

Ces points demandent la mise en œuvre d'une approche intégrée, avec mise en correspondance de l'action, de la recherche et du développement d'Amnesty. La recherche fait l'objet d'une réflexion approfondie. On projette de passer d'un schéma pyramidal dont la recherche constituait la pointe, qui ne permettait pas d'obtenir une couverture universelle (66 chercheurs pour 140 pays où se produisent des violations des droits de l'homme), à une structure plus décentralisée, où seraient mieux utilisées les ressources des sections et où l'on pourrait faire appel à des consultants extérieurs, ce qui supposerait évidemment un contrôle strict du Secrétariat international.

Dans la stratégie d'organisation, à côté de l'amélioration de la mobilisation aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du mouvement, il faut noter l'abandon des campagnes sur des pays, au profit des campagnes à thème qui seraient les seules à toucher l'ensemble du mouvement. Les autres formes d'action seraient également remises sur le chantier, les actions urgentes étant les seules à ne pas subir de modifications. Martine n'a pas eu le temps de donner les raisons de ces transformations. En ce qui concerne les campagnes sur les pays, le Secrétariat international enverrait aux sections des informations à partir desquelles elles élaboreraient les actions qui leur paraîtraient adaptées, ce qui ne sera pas sans poser de problèmes, en particulier pour les petites sections, qui pourraient se voir alors proposer des actions minimum.
A Mexico, la section française proposera les thèmes suivants :
-l'intégrité physique et psychique
-la liberté d'expression
-l'opposition aux discriminations
-la lutte contre l'impunité et pour l'État de droit
-la défense des populations gravement marginalisées.

Tout cela mérite réflexion et discussion. C'est pourquoi le groupe 248 tient une réunion exceptionnelle le 20 janvier.

II- GROUPE 248  


Marché de Noël
Globalement, cette année, c'est une réussite. La recette totale s'élève à 9.536 euros. Les représentants des groupes de Grenoble se réuniront prochainement pour définir des pistes de réflexion pour 2003 et le partage des responsabilités entre les groupes.

Salon de l'Étudiant 
Nous n'étions pas inscrits au salon 2002, mais pour l'année 2003, un responsable sera officiellement désigné.

Abdullah Ocalam 
La communauté kurde de Grenoble, relayant une action européenne, appelait à une manifestation le 10 janvier, et à une campagne de lettres qui interpelle Amnesty au sujet des conditions de détention d'Ocalam. Informations prises auprès de la Section française d'Amnesty, une enquête est en cours et AI ne prend pas position pour l'instant.

2003 : Année de l'Algérie
En ce qui concerne le projet de manifestations du CIIP, nous pensons qu'Amnesty ne peut pas signer la plate forme qui a été proposée, et ne trouve donc pas sa place dans les associations organisatrices des manifestations prévues en avril ; par contre, AI peut être invitée à participer à un débat ou à tenir un stand d'information.
*Par ailleurs, le CIIP nous informe d'un projet de soirée-débat sur les " Disparus et les atteintes aux DH " pour octobre ou novembre 2003 avec l'Association des Familles de disparus et AI éventuellement.
De plus, il y a lieu d'être attentif aux informations de la Section française qui devrait initier une action spécifique dans le cadre de l'année de l'Algérie.

Expo Photos Russie : Les enfants du bagne. 
Les membres du groupe de Grenoble doivent inviter tous leurs amis à visiter l'expo photos de Lizzie Sadin sur les enfants du bagne du 15 janvier au 1er février à la FNAC. Rencontre avec la photographe prévue le 24 janvier à 17h30. Venez nombreux à la FNAC. Il y aura ensuite un pot à la Maison des Associations.
Une interview de Lizzie Sadin aura lieu le 21 janvier à 18h30 sur France Bleue Isère

Création officielle de l'Antenne Jeunes.
Voici les coordonnées de l'antenne Campus : antennecampus@hotmail.com
Permanence : tous les lundi midi devant le RU Diderot.

Communications
Chaque groupe devra solliciter des candidats pour prendre le relais de Fernand qui prévoit d'organiser une réunion de répartition des missions essentielles de communication, dans le courant du mois de février.
Projet de manifestations

Catherine se renseigne pour connaître les conditions d'inscription au salon NATURISSIMA, pour l'automne 2003.


III-LES ACTIONS 

Peine de mort en Arabie Saoudite. 
Cette action a eu lieu de juillet à octobre 2002. Au moins 263 lettres ont été adressées aux plus hautes instances dirigeantes du pays ainsi qu'à l'ambassade. Il n'y a pas eu de réponse.

Campagne Russie. 
4 cas d'appel sont en cours, sur les minorités ethniques, les enfants maltraités en prison, les femmes et les disparitions en Tchétchénie. Deux rapports vont être bientôt publiés, en mars sur la discrimination et en juin sur la justice. 
L'impunité est le thème essentiel de la campagne, alors que 50% des personnes arrêtées par la police sont soumises à la torture, et que les viols sont innombrables. On estime à 1 million les personnes emprisonnées, sur une population de 144 millions.
L'exposition signalée plus haut est consacrée aux enfants.

Amérique centrale. 
Le 14 décembre, une séance de lettres destinées à cette région a permis d'envoyer 14 lettres.
Une action sur l'impunité au Guatemala continue jusqu'en février.
L'action en faveur des défenseurs des DH au Mexique continue également.


Enfants. 
Des cartes à timbrer accompagnées de textes explicatifs sont destinée à la Roumanie, où des enfants sont maltraités par la police, au Cambodge, où 6 enfants ont été tués et 6 autres blessés, aux Etats-Unis, où l'on continue à condamner à mort des mineurs, et aux autorités israéliennes et palestiniennes, pour protester contre l'indifférence dont elles font preuve devant le sort des enfants victimes de l'Intifada.


Défenseurs des droits de l'homme. 
L'action les concernant se poursuit jusqu'au 10 février. Elle touche
* la Colombie, où Yolanda Ceron, qui défendait les communautés noires et les indigènes de Tumaco à la Pastorale sociale, a été tuée de 8 coups de feu le 19 septembre 2001
* La Syrie, Haitam al-Maleh, avocat et directeur de l'Association syrienne des Droits de l'Homme, est interdit d'activité professionnelle et inculpé d'infractions punies de trois ans de prison
* La Turquie, où Eren Keskin, Présidente de la section d'Istanbul de l'association des Droits de l'Homme, est à nouveau harcelée et reçoit des menaces de mort,
* l'Indonésie, Alberth Rumbekwan, directeur de la Fondation d'étude et de défense des Droits de l'Homme est menacé, son bureau cambriolé, des documents détruits.
* La République démocratique du Congo, où N'Sii Luanda Shandwé, président du Comité des Observateurs des Droits de l'Homme est emprisonné. Dans une lettre à la SFAI, il fait part de sa reconnaissance à tous ceux qui lui ont envoyé des messages et du sentiment d'encouragement qu'il en a ressenti. 
* le Guatemala, William Mazariegos et les autres membres de l'Association des habitants des bidonvilles sont constamment menacés.

Israël et les Territoires occupés. 
La dégradation est générale. Des deux côtés, les violations des droits humains s'aggravent, chacun en rejetant la responsabilité sur l'autre. Aux attentats aveugles des organisations extrémistes palestiniennes répondent de la part des israéliens les arrestations, les mises en détention administrative sans inculpation ni jugement, qui touchent plus d'un millier de Palestiniens, les destructions de maisons (plus de 2.800), les entraves de toutes sortes qui rendent impossible toute vie normale et rendent aléatoires le ravitaillement, la scolarisation et les soins médicaux. La paupérisation s'aggrave. 65% de la population vit au dessous du seuil de pauvreté fixé à 391$ par mois, le taux de chômage atteint 65 à 70%. Le revenu annuel est de 1.100$ (18.900 pour les Israéliens). Les responsabilités israéliennes sont patentes, mais celles de l'Autorité palestinienne ne peuvent être éludées. 
Amnesty intervient constamment aux côtés de bien d'autres pour parvenir au respect des droits de tous. L'action concernant les enfants se termine à la fin de janvier. En février, une nouvelle action prendra pour cible la défense des droits économiques, sociaux et culturels. Que des Israéliens et des Palestiniens continuent à travailler en commun dans des organisations de défense des droits humains permet de garder l'espoir. Adresse de l'une d'entre elles, le Comité israélien contre la démolition des maisons : www.icahd.org, à partir de laquelle beaucoup de liens sont fournis.

Transferts d'armes. 
Amnesty s'est jointe à d'autres associations parmi lesquelles Agir ici, l'Observatoire des transferts d'armements, l'ACAT, la Ligue des Droits de l'Homme, etc… pour une campagne européenne visant à obtenir que l'Union européenne se dote d'instruments plus efficaces. Nous demandons :
-l'adoption au niveau européen d'une convention relative aux activités des intermédiaires en armes,
-que les critères du Code de conduite européen soient renforcés et que le Code devienne juridiquement contraignant.
Cette campagne se traduit par la diffusion d'un dépliant de quatre pages sur ce problème et par l'envoi de cartes aux autorités européennes et aux chefs de gouvernement. Une brochure plus complète sera disponible à partir de la fin du mois de janvier.

Youri Bandajevsky. 
Galina, sa femme, est reçue par la Section française d'AI du 22 au 25 janvier. Le 23, une conférence de presse est organisée à la Maison de Radio France, l'après-midi elle sera reçue au Ministère des Affaires étrangères. Le dimanche, elle sera à la section française. Henriette et Fernand y assisteront. La santé de Youri est toujours chancelante, mais les interventions en sa faveur se multiplient. Voir site  http://www.comite-bandajevsky.org



Cour pénale internationale.
D'abord le point : 86 ratifications à ce jour. Les accords d'impunité obtenus par les Etats-Unis sont au nombre de 13.
En France, situation inchangée : les crimes de guerre ne peuvent toujours pas être jugés, et pendant 7 ans, la CPI ne pourra pas se substituer à la France " défaillante " puisque celle-ci a refusé la compétence de la Cour pour ces crimes et pour cette période. A la demande d'AI, nous avons donc envoyé une lettre à nos députés et à nos sénateurs leur demandant d'inciter le gouvernement à présenter le projet de loi qui permettra de remédier à cette situation.


Cambodge.
Le système judiciaire cambodgien est dans un état lamentable, ce qui a un impact non seulement sur la justice concernant les actes commis aujourd'hui, mais aussi sur la justice concernant les actes commis dans le passé, en particulier ceux des Khmers rouges. 
AI présente une série de recommandations au gouvernement cambodgien, mais aussi aux pays donateurs afin que soient mis en place les moyens nécessaires pour un bon exercice de la justice. La coordination Cambodge a présenté cinq cas d'appel illustrant le problème de l'impunité des responsables de violations commises sous le régime actuel. Il est de plus demandé aux groupes du réseau IFI, dont le nôtre, d'alerter les Parlementaires français sur la gravité de la situation et de leur demander d'écrire au gouvernement français pour qu'il prenne en compte les recommandations d'AI adressées aux bailleurs de fonds : mise en place d'une réforme judiciaire, coopération avec les ONG locales et la société civile, coordination entre les bailleurs de fonds. 


IV- INFORMATIONS DE LA SECTION FRANCAISE 

Année de l'Algérie. La Section française profitera de cette année culturelle sur l'Algérie pour préparer une série d'actions autour du thème " La recherche de la vérité et le refus de l'impunité ". Il s'agit de montrer un aspect de l'Algérie qui n'apparaîtra pas dans les manifestations officielles.

TAILLEUR POUR DAMES
La Troupe " Balades et découvertes " de Saint Nazaire les Eymes propose trois représentations supplémentaires, au profit d'Amnesty, de cette pièce qui a obtenu un grand succès lors de son premier passage à l'Agora.
Ces représentations auront lieu les 6 et 8 février à 20h30, et le 9 février à 15h à l'Agora. Prix des places :10 euros. L'Agora nous reversera 5 euros par billet vendu. Par votre présence, vous nous aiderez à poursuivre nos actions. Nous vous en remercions d'avance.

Les places sont à retenir auprès d'Henriette BATTISTUTTA. 04 76 92 39 03 




Prochaine réunion le 6 février 2003 à la Maison pour tous de Montbonnot